Lundi, 4 juillet 2022
• • •
    Publicité

    Cher Tchekhov : La réponse de Tremblay à « Que puis-je y faire? »

    La nouvelle pièce bouleversante, féroce et drôle de Michel Tremblay, Cher Tchekhov, sera présentée du 3 au 28 mai 2022 au TNM, dans une mise en scène de Serge Denoncourt.


    Ce que cette pièce raconte se base sur la réalité. Tremblay a commencé une pièce, en 2013, qu’il a eu de la difficulté à finir parce qu’elle lui faisait peur. « J’avais un petit peu peur où ça menait, où ça s’en allait et j’ai comme figé ». Au début de 2018, il s’en inspire pour l’écriture de Le coeur en bandoulière une espèce d’hybride entre le roman et la pièce de théâtre, qui permet à Tremblay de parler du doute d’un auteur qui vieillit.

    « Quand j’ai relu la pièce, étonnamment, même si je n’en gardais pas un bon souvenir, j’ai aimé ça », nous racontait Michel Tremblay à la sortie de Le coeur en bandoulière, il y a un peu moins de trois ans. Revenant sur le blocage qu’il avait eu dans l’écriture de Cher Tchekhov, Tremblay confiait que « Quand tu bloques, tu n’es pas capable de l’analyser sur le coup, ça prend une distance pour dénouer tout ça. Mais ça m’a permis de revoir les personnages, les relations entre eux, et de repenser à ce que je voulais dire avec cette pièce. »

    Il y a deux choses qui lui ont fait peur. La première, c’est que ça se passe dans une famille d’artistes. Il a eu peur que les acteurs ne l’aiment pas, qu’ils pensent qu’il ne les aime pas, qu’il les critique. Parce qu’il y a des « bitcheries », beaucoup de choses inside dans la pièce. Et ça lui a fait peur nous expliquait-il.

    La deuxième chose qui a fait peur à Michel Tremblay, c’est qu’il s’est rendu compte qu’il était en train d’écrire une pièce réaliste. « Ce qui m’a fait le plus peur en fait, c’est que j’aime beaucoup le théâtre réaliste, mais je n’aime pas en écrire. Ça a beau être un hommage à l’un des auteurs que j’aime le plus, est-ce que je veux donner une pièce réaliste? Je n’étais pas sûr… C’est la deuxième chose qui m’a un petit peu figé . »

    Cela dit, après quelques années, les doutes se sont estompés et Michel Tremblay a finalisé sa pièce au trois-quart écrite pour en faire quelque chose de différent.

    Dans Cher Tchekhov, un auteur se confie à nous : Bien des années auparavant, il a laissé inachevée une pièce en hommage à Tchekhov dont l’action se déroule dans une famille de gens du théâtre. Dans une belle maison de Vaudreuil, un frère et ses trois soeurs se réunissent avec leurs conjoints pour l’action de grâce. Dans cette famille, il y a un auteur en panne d’écriture depuis qu’un critique l’a descendu trois ans auparavant. Lorsque l’aînée, étoile de cette dynastie, paraît avec le critique en question à son bras, on comprend que le ciel va leur tomber sur la tête. Pour notre plus grand plaisir, l’aînée, actrice vieillissante affronte la colère de son frère, dramaturge, qui l’accuse de se trahir pour rester dans le coup à tout prix.

    Michel Tremblay, en totale maîtrise de son art, nous entraîne à travers les doutes et les bonheurs de la création. Tour à tour léger et poignante, caressante et féroce, drôle et bouleversante, cette pièce de Michel Tremblay, pose les questions universelles et les doutes qui viennent avec l’âge sous le regard malicieusement bienveillant de Tchekhov : « Ai-je déjà donné le meilleur de moi-même ? Suis-je dépassé par la jeunesse ? Que puis-je faire de plus ? »

    Serge Denoncourt, qui fréquente avec bonheur Tremblay – et Tchekhov! – depuis plus de trente ans, a rassemblé une distribution à la hauteur de cette création d’envergure, où brillent entre autres les noms de Gilles Renaud, Anne-Marie Cadieux et Maude Guérin.

    INFOS | CHER THEKHOV, AU THÉÂTRE DU NOUVEAU MONDE, DU 3 AU 28 MAI 2022
    HTTP://TNM.QC.CA

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité