Mercredi, 30 novembre 2022
• • •
    Publicité

    Robert Laliberté une exposition à ne pas rater

    Dans le cadre du début de leur campagne de financement, les Archives gaies du Québec (AGQ) nous présentent cette belle exposition d’environ 70 photos du photographe bien connu Robert Laliberté. Il faudra donc prendre la direction de l’Écomusée du fier monde, rue Atateken, les 21, 22 et 23 octobre prochains. De plus, Robert Laliberté offrira une photo pour le tirage annuel des Archives, tirage qui aura lieu à la fin janvier 2023.

    Mais commençons plutôt par cette exposition que l’on pourra visiter le vendredi 21 octobre, de 9 h 30 à 16 h, et les samedi et dimanche 22 et 23 octobre, de 10 h 30 à 17 h. 

    Pour les gens qui ne connaissent pas Robert Laliberté, mentionnons qu’il a connu une carrière prolifique — un des premiers à s’afficher ouvertement gai — et qu’il a, entre autres, réalisé de très nombreux clichés pour Priape et le magazine Fugues (pour lequel il a d’ailleurs créé les pages couvertures durant plusieurs années), sans compter les événements spéciaux auxquels il a contribué à de nombreuses reprises (voir autre article à son sujet par Denis-Daniel Boullé).

    « Nous sommes très contents et redevables à Robert Laliberté, qui nous donne toutes ses archives qu’il a accumulées au cours de ses 45 années de carrière. […] Et tous les profits de cette exposition seront versés aux Archives gaies du Québec », dit Pierre Pilotte, le coordonnateur des AGQ. Photographies, négatifs, diapositives etfichiers numériques seront ainsi remis par milliers aux Archives par Robert Laliberté. 

    Mais cette collaboration et cette exposition ne tombent pas ainsi comme un cheveu sur la soupe. Les Archives sont en contact avec Robert Laliberté depuis plusieurs années déjà.

    « Des discussions sur une éventuelle exposition avaient déjà débuté avant la pandémie, mais à cause de celle-ci l’événement a été mis sur la glace lorsqu’il y a eu le premier confinement, en mars 2020 », explique Pierre Pilotte. « Et on n’a pas pu tenir une telle activité en 2021 non plus. Par contre, les négociations s’étaient poursuivies tout ce temps-là et l’idée a fait son chemin. Et le projet d’exposition a pris forme de manière plus concrète depuis le printemps dernier. Robert Laliberté avait déjà exposé à l’Écomusée par le passé, nous avons donc été les voir et ils ont été réceptifs à cette idée-là, la direction a tout de suite dit oui ! » 

    En effet, dans les années 1990, l’Écomusée du fier monde avait déjà accueilli une rétrospective de Robert Laliberté. « Nous avons eu une très bonne écoute, une grande ouverture et une excellente collaboration de la part de la direction de l’Écomusée », de rajouter Pierre Pilotte.

    Comme on l’a mentionné plus haut, cette campagne de financement comprend deux volets : il y a d’abord l’exposition de Robert Laliberté et, ensuite, comme par les années passées, un tirage. Le public aura donc la chance de se procurer, par le biais du tirage, une photographie originale intitulée « À fleur de peau », et ce, au coût de 75 $ le billet. Bien sûr, chaque achat de billet sera accompagné d’un reçu aux fins d’impôts.

    L’an dernier, les Archives avaient pu compter sur l’incroyable contribution de l’artiste peintre Françoise Sullivan, l’une des dernières artistes signataires en 1948 du manifeste du Refus global encore en vie aujourd’hui, à l’âge vénérable de 99 ans, aux côtés d’artistes tels que Paul-Émile Borduas, Jean-Paul Riopelle, Madeleine Arbour ou encore Marcelle Ferron, entre autres. 

    Il ne faut pas croire que les organisateurs des Archives se tournent les pouces en ne faisant qu’un seul événement par an. C’est tout le contraire même ! Pour marquer la 24e Conférence internationale sur le sida qui s’est tenue cet été à Montréal et, en même temps, Fierté Montréal, les AGQ avaient organisé une exposition d’affiches sur la thématique du VIH-sida, dont certaines remontaient aux débuts de cette maladie, et sur le combat mené par les militants. Une trentaine d’affiches provenant de plusieurs pays avaient ainsi été exposées dans les locaux des AGQ, qui en dénombrent environ 500 dans sa collection totale.

    « Je tiens à remercier le magazine Fugues pour sa collaboration et son appui aux Archives en tant que partenaire média », dit Pierre Pilotte. 

    Les AGQ célébreront leur 40e anniversaire en 2023, bien évidemment, « on prévoit déjà quelques activités pour souligner cet événement-là », de terminer le coordonnateur des AGQ, Pierre Pilotte, qui ne veut pas en dire plus pour l’instant !

    À noter que les œuvres invendues durant l’exposition de Robert Laliberté seront en vente sur le site des Archives gaies du Québec à l’adresse : agq.qc.ca.

    INFOS | L’Écomusée du fier monde est situé au 2050, rue Atateken, Montréal.
    T. 514-528-8444 ou ecomusee.qc.ca.

    Abonnez-vous à notre INFOLETTRE!

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité