Vendredi, 14 juin 2024
• • •
    Publicité

    Le western gai de Pedro Almodóvar à Cannes

    La 76e Festival de Cannes en mai marquera le retour sur la Croisette de Pedro Almodóvar avec Strange Way of Life, un court-métrage en langue anglaise interprété par Ethan Hawke et Pedro Pascal, (vedette des séries The Last of Us et Mandolorian). C’est la deuxième fois qu’Almodóvar tourne un film en anglais après le court métrageLa Voix Humaineavec Tilda Swinton en 2020.

    Décrit comme un western gai, Strange Way of Life met en scène les retrouvailles entre le shérif Jake et Silva, un éleveur qu’il a connu vingt-cinq ans plus tôt lorsqu’ils étaient tueurs à gages. «L’étrange façon de vivre à laquelle fait référence le titre, fait allusion au célèbre fado d’Amalia Rodrigues, dont les paroles suggèrent qu’il n’y a pas d’existence plus étrange que celle que l’on vit en tournant le dos à ses propres désirs», écrit le cinéaste espagnol dans le dossier de presse.

    À Cannes, Pedro Almodóvar est comme chez lui puisqu’il y a remporté le prix de la mise en scène en 1999 avec Tout sur ma mère et le prix du scénario en 2006 pour Volver, également récompensé par un prix d’interprétation collectif pour ses actrices. En 2017, il a présidé le jury qui a décerné la Palme d’Or à The Square de Ruben Ostlund. Deux ans plus tard, Antonio Banderas y a reçu le prix d’interprétation masculine pourDouleur et Gloire d’Almodovar.

    Le court métrage de 30 minutes met en vedette le sexy et gay friendly Pedro Pascal et Ethan Hawke, qui se retrouvent après des décennies de séparation. Almodóvar l’a décrit comme sa «réponse à Brokeback Mountain», ce qui est approprié étant donné que le cinéaste était à l’origine en pourparlers pour réaliser le film de 2005 avant de transmettre le projet, finalement réalisé par Ang Lee

    Lors d’une récente interview avec Insider, Pedro Pascal s’est ouvert sur son expérience en donnant vie au western gai, louant l’approche de son réalisateur acclamé.

    « J’aurais pu faire tout ce qu’Almodóvar m’a demandé de faire, et je l’aurais fait sans hésiter », a déclaré la vedette.« Il a ouvert tout un monde de récits, de couleurs, de culture, de rébellion et de sexualité qui était absolument enivrant, dangereux, hilarant, déchirant et qui englobait tout le spectre, mais avec un style si caractéristique. »

    Pedro Pascal ne tarit pas d’éloges, non plus, sur son partenaire Hawke à l’écran, « dont j’ai vu les films depuis que je suis tout petit, que j’ai vu sur scène à Broadway, dont j’ai lu les livres, dont je l’ai vu mettre en scène les pièces.  C’était vraiment une opportunité incroyable d’y aller, d’apprendre et d’apprécier l’expérience d’être au niveau de gens comme lui », conclut-il. « C’était incroyable de tout absorber ».

    Les commentaires de Pedro Pascal interviennent quelques semaines après qu’Almodóvar ait déclaré en mars sur le podcast At Your Service de Dua Lipa : « Ce qu’il y a dans ce film, et que la plupart des westerns n’ont pas, c’est le genre de dialogue que je ne pense pas qu’un film de western ait jamais réussi à capter entre deux hommes. »

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité