Jeudi, 25 avril 2024
• • •
    Publicité

    Se parler entre générations Dialogues à travers le temps à la maison de la culture Mercier

    Depuis plusieurs années, l’organisme Interligne souhaite que des rencontres aient lieu entre les différentes générations qui composent les communautés LGBTQ+. Intitulé Dialogues à travers le temps : partage intergénérationnel LGBTQ+, le hall de la Maison de la culture Mercier accueillera jusqu’au 28 mars 30 témoignages audios choisis parmi la correspondance de personnes LGBTQ+. Une initiative qui permet de recréer du lien entre les plus jeunes et les plus ancien.ne.s
     
    Au début de la pandémie, Interligne avait mis en place un programme permettant à des personnes LGBTQ+ d’âges différents d’échanger sur leur parcours, d’où le nom du programme, Trait d’union, qui indiquait de rallier les générations autour d’enjeux qui les touchent encore. « Ce programme a rencontré un grand succès dès le début, explique Pascal Vaillancourt, directeur général d’Interligne, et cela a permis de mettre en relation des personnes LGBTQ+ de façon sécuritaire pour qu’elles correspondent et échangent sur leur parcours. De ces correspondances est né un recueil de correspondances choisies montrant que pouvaient s’installer de vraies relations entre des personnes de générations différentes, et ce recueil est encore disponible pour celles et ceux qui souhaiteraient se le procurer. »

    L’exposition Dialogues à travers le temps : partage intergénérationnel LGBTQ+ s’inscrit dans le prolongement de ces correspondances, mais par des témoignages audios de personnes de tous genres et de toutes orientations sexuelles confondus. Il suffit de brancher son cellulaire à partir du code QR sur une affiche pour entendre l’histoire d’une personne. « Nous avons pris une approche intersectionnelle, non seulement sur la question de l’âge, commente Pascal Vaillancourt, nous avons des témoignages qui vont de 25 ans pour la personne la plus jeune à 81 ans pour la plus vieille. On peut donc trouver des personnes trans, lesbiennes ou encore racisées pour avoir la plus large représentation des personnes qui composent nos communautés. »

    Pour le directeur général d’Interligne, il est important de briser les murs générationnels et d’inscrire l’histoire de nos communautés sur une ligne du temps où chacun et chacune peut se retrouver et se reconnaître. « Même si, au cours des dernières décennies, il y a eu beaucoup d’avancées et surtout une meilleure acceptation sociale des différences, il reste toujours, quel que soit l’âge, un moment clef pour chacun et chacune, c’est la prise de conscience de la différence et, bien sûr, l’autre étape, l’acceptation de celle-ci. On retrouve cela dans toutes les histoires individuelles. »

    À l’heure où l’on parle beaucoup de solitude, surtout celle des personnes aînées, mais qui toucherait aussi des jeunes s’interrogeant sur leur identité de genre ou leur orientation sexuelle, de telles initiatives comme le partage intergénérationnel ouvrent des portes et pourraient, dans d’autres contextes, contribuer à multiplier ces rencontres intergénérationnelles pour partager des parcours différents et uniques, qui auraient aussi un terreau commun sur lequel se retrouver.  

    INFOS | Dialogues à travers le temps : partage intergénérationnel LGBTQ+
    Jusqu’au 28 mars 2023
    Exposition Interligne
    Maison de la culture Mercier
    8105, rue Hochelaga, Montréal, QC H1L 2K9
    https://montreal.ca

    Abonnez-vous à notre INFOLETTRE!

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité