Samedi, 10 Décembre 2022
• • •
    Publicité
    AccueilCultureLivresBiceps of Death

    Biceps of Death

    Sans aucun doute, l’une des plus belles surprises de l’année 2004 au niveau des romans populaires teintés d’humour. Et il s’agit, en prime, d’un roman policier!

    Quatrième d’une série ayant débuté par Someone Killed his Boyfriend, Going Down for the Count et Wearing Black to the White Party, cet opus est tout aussi amusant et incisif que ses prédécesseurs.

    Chacun des volumes est articulé autour de trois personnages colorés. Robert se sent à ce point ordinaire qu’il a l’impression de se confondre avec la tapisserie. Succès auprès des hommes : plus ou moins zéro. Son travail : écrire les petites instructions que l’on retrouve sur les boîtes de douches vaginales.

    Michael, un parangon de beauté (grâce à la chirurgie et aux hormones de croissance). Son QI : plus ou moins zéro. Succès auprès des hommes : 100%. Son travail : vivre des rentes de sa famille qui a fait fortune grâce à une crème contre l’herpès.

    Monette, une lesbienne de 6 pieds spécialiste du roman policier. Son talent : pouvoir clouer le bec de tous les hommes. Son travail : éclaircir les crimes les plus insolubles.

    Dans ce volume, un culturiste confie à Robert un CD contenant des photos compromettantes impliquant des hommes supposément hétéros. Les morts commencent soudainement à s’accumuler ainsi que les ennuis.

    Un excellent divertissement avec une intrigue fort bien ficelée. Vivement la suite!

    Biceps of Death / David Stukas. New York : Kensington Books, 2004. 226p.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Livres

    Publicité