Mardi, 28 juin 2022
• • •
    Publicité
    AccueilCultureLivresLa trilogie de Lord John

    La trilogie de Lord John

    Enfin traduite en français, l’excellente trilogie de romans historiques écrite par Diana Gabaldon nous permet d’explorer les bas-fonds, mais également l’aristocratie de l’Angleterre du milieu du 18e siècle.

    Lord John a fait son apparition dans la série Outlander (Le chardon et le tartan, en français) : il est membre de l’aristocratie, officier de l’armée de Sa Majesté et est attiré par les hommes à une époque où l’homosexualité est un crime passible de la peine de mort. 

    Par son intermédiaire, le lecteur se familiarise donc avec la société britannique, la nature conflictuelle des relations de Lord John avec les hommes (relations amoureuses versus inquiétude quant à sa sécurité) et les différents lieux de rencontre qu’il lui arrive de fréquenter.
    Mais Lord John est également confronté à de véritables affaires d’État ainsi que certaines autres plutôt amusantes.

    Dans Une affaire privée, il réalise en jetant un coup d’œil au pénis de son voisin de pissotière que le futur époux de sa cousine a peut-être la syphilis : comment s’en assurer et que faire? Au-delà de ce rébus plutôt rigolo, il doit également démêler une affaire de meurtre et d’espionnage.

    Dans La Confrérie de l’épée, il doit laver la réputation de son père lorsqu’un inconnu menace de révéler au grand jour le journal de ce dernier qui mentionne clairement ses allégeances jacobites. Au même moment, Lord John est pris dans les filets d’une relation amoureuse.

    Finalement, La marque des démons nous fait pénétrer dans un univers plus fantastique où, à travers trois nouvelles, le lecteur fait connaissance avec une société secrète où règnent des nuits de débauche teintées de meurtres, fait la connaissance d’un succube sur fond de guerres franco-prussiennes et assiste à l’explosion mystérieuse, et peut-être surnaturelle, d’un canon sur un champ de bataille.

    Des romans bien ficelés, informatifs et palpitants à la fois. On s’identifie rapidement à Lord John et c’est avec curiosité que l’on suit le parcours de ses enquêtes avec les forces et limites de son époque.

    Une excellente lecture, que ce soit pour la simple détente ou l’enrichissement de sa culture personnelle.

    Une affaire privée – La Confrérie de l’épée – La marque des démons / Diana Gabaldon. Montréal : Libre Expression, 2012. 298 p., 479 p., 300 p.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Livres

    Retour à Sarcelles

    Marrakech la mystérieuse

    Publicité