Jeudi, 1 Décembre 2022
• • •
    Publicité
    AccueilCultureLivresNi Dieu ni Diable

    Ni Dieu ni Diable

    Tétralogie colossale (une moyenne de 500 pages par volume), Ni Dieu ni Diable pique la curiosité dès les premières pages au cœur d’un prologue décrivant les circonstances mystérieuses au cours desquelles le manuscrit éponyme, ici présenté au lecteur, fait simultanément surface sur le Web en 432 langues différentes, ce qui en fait l’œuvre la plus traduite au monde après la Bible.

    La prémisse du récit semble bien banale : Frédéric, journaliste de profession, se retrouve dans une position précaire tant au point financier que personnel jusqu’au moment où il fait la rencontre d’une fascinante inconnue. Ce coup de foudre l’amène, bien malgré lui, aux portes des sociétés secrètes, de la corruption, que ce soit au cœur des multinationales ou des gouvernements, de l’histoire torturée des religions et des aspects les plus occultes de l’histoire de l’humanité agrémentés d’un zeste de présences extraterrestres.

    Cette macédoine de thèmes ésotériques pourrait sembler indigeste, mais l’auteur s’en tire avec un talent certain pour rendre le tout parfaitement cohérent et maintenir un rythme haletant en alternance avec des éléments anecdotiques des plus captivants. Le tout n’est pas sans rappeler les romans de Jules Verne où l’action s’entremêlait avec de longs passages portant sur l’histoire, la faune ou divers aspects de la société environnante.

    Par ailleurs, l’ensemble de ces diverses informations dresse élégamment la table autour du récit central et permet une compréhension juste des enjeux véritables.

    Derrière le pseudonyme d’Emanuel Abran, auteur de cette saga, se dissimule Michel Langevin, un acteur bien connu des téléspectateurs puisqu’il a notamment interprété Alexandre Léonard dans L’Or du temps, l’un des premiers personnages gais présents dans une série dramatique à la télévision québécoise.

    Les quatre volumes connaissent présentement un immense succès en se classant en tête du top cent des meilleurs titres français dans la catégorie Thriller et Science-fiction sur Amazon.

    Une très belle surprise qui ménage une révélation surprenante dans son dernier volume!

    Ni Dieu ni diable / Emanuel Abran. [Montréal] : Michel Langevin, 2013. 4 vols.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Livres

    Publicité