Mardi, 21 septembre 2021
• • •
    Publicité

    Coming-out groupé de 185 acteurs de cinéma, théâtre ou télévision

    Un groupe de 185 actrices et acteurs allemands ont fait leur coming-out dans un manifeste publié vendredi dans la Süddeutsche Zeitung où ils encouragent la société et le monde de la culture à davantage valoriser la diversité sexuelle.

    «Jusqu’à présent, nous n’avons pas pu aborder ouvertement notre vie privée dans notre profession sans craindre des répercussions sur nos vies professionnelles», lancent les signataires de cet appel.

    Parmi eux figurent des personnalités connues en Allemagne comme Godehard Giese, Mark Waschke, Maren Kroymann, Karin Hanczewski, Ulrich Matthes, Jaecki Schwarz ou encore Mavie Hörbiger.

    Tous se définissent comme lesbiennes, gais, bisexuels, trans, queer ou personnes non-binaires et regrettent que ces identités sexuelles ne soient pas suffisamment mises en avant au sein de la scène culturelle allemande.

    Certains ont déjà fait leur coming out auprès de leur famille ou amis mais pas en public. «Nous ne sommes pas visibles en public avec notre identité sexuelle. Il est toujours supposé que vous apparteniez à la norme», regrette Godehard Giese, révélé dans la série Deutschland 83.

    L’actrice Karin Hanczewski, apparue dans des téléfilms comme Tatort ou Alerte Cobra, explique que plusieurs personnes lui ont déconseillé durant sa carrière de révéler son homosexualité, l’avertissant que cela pourrait lui être préjudiciable pour trouver de prochains rôles. «J’ai toujours eu le souhait utopique que si jamais j’effectuais mon coming out, cela aurait une pertinence politico-sociale. En tant qu’individu seul, il faudrait que je sois follement connue pour que cela change quoi que ce soit», explique-t-elle, estimant qu’un groupe entier en revanche pourrait faire la différence.

    Toutes ces personnes qui apparaissent en photographie dans le journal demandent «plus de reconnaissance dans le théâtre, le cinéma et la télévision».

    Les interviews ont été réalisée par Carolin Emcke, qui avait déjà accompagné le coming-out de l’ex-footballeur national Thomas Hitzlsperger.

    «Quand je repense à ce qui me manquait à l’adolescence, pour pouvoir y faire face plus librement plus tôt, alors ce sont des acteurs qui montrent qu’ils le vivent ouvertement», raconte Jonathan Berlin dans l’interview.

    Mehmet Atesci ajoute: «En tant que jeune adolescent, j’aurais souhaité des alliés – et c’est ce que je veux être.»

    À proprement parler, bon nombre des coming-out de cette opération de communication militante ne le sont pas tout à fait dans la mesure où beaucoup des personnes les plus célèbres étaient déjà connues pour être homosexuelles ou transgenres, parfois depuis des années et des décennies. Mais le magazine montre aussi de nombreux nouveaux visages, «ceux qui sont établis et non établis dans l’industrie», comme il est dit dans le manifeste.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité