Mardi, 21 septembre 2021
• • •
    Publicité

    Le drapeau intersexe ajouté au drapeau Progress Pride de 2021 au Royaume Uni

    Le drapeau « Progress Pride » de 2021 a été repensé par Valentino Vecchietti, un militant britannique, pour inclure des personnes intersexes.

    Pour 2021, le drapeau Progress Pride a été modifié pour rajouter un triangle jaune avec un cercle violet, pour représenter les personnes intersexes. Il a été conçu par Valentino Vecchietti, un militant britannique intersexe de l’association Intersex Equality Rights UK et chroniqueur à Diva Magazine.

    Intersex Equality Rights UK explique dans le post Instagram révélant le nouveau drapeau « Progress Pride Flag » qu’il est lui-même est une version remaniée du rainbow flag connu de tou·tes, avec ses six couleurs. « En 2013, Morgan Carpenter et Tony Briffa d’Intersex Human Rights Australia ont conçu le drapeau intersexué », écrivent les militant·es.

    « En 2017, sous la direction de la militante américaine des droits civiques Amber Hikes, l’Office of LGBT Affairs de Philadelphie a développé le drapeau arc-en-ciel pour incorporer des rayures noires et brunes afin d’inclure les personnes racisées. S’appuyant sur cela en 2018, Daniel Quasar a redessiné le drapeau pour inclure les personnes trans, créant le drapeau Pride Progress», ajoutent-ils et elles.

    « En 2021, Valentino Vecchietti d’Intersex Equality Rights UK a développé la conception du drapeau Pride Progress pour intégrer le drapeau intersexe  ».

    Intersex Equality Rights UK a précisé que, depuis le partage en ligne du nouveau drapeau dimanche 6 juin, l’association a reçu beaucoup de commentaires positifs de « personnes et alliés intersexes du monde entier » qui « ont dit que cela leur apportait de la joie de voir l’inclusion intersexe ».

    Le drapeau de la fierté intersexe a été créé en 2013 par l’association Intersex Human Rights Australia. Il est composé d’un cercle violet sur un fond jaune. « Le cercle est ininterrompu et non orné, symbolisant l’intégralité et l’exhaustivité, et nos potentialités. Nous luttons toujours pour l’autonomie corporelle et l’intégrité génitale, et cela symbolise le droit d’être qui et comment nous voulons être  », explique le collectif.

    Les personnes intersexes, en particulier les enfants et les jeunes, sont victimes de violences médicales. L’étude A long way to go for LGBTI equality, réalisée par L’Agence pour les droits fondamentaux de l’Union Européenne, publiée au début du mois de mai 2020 et qui contient un chapitre entier sur les violences subies par les personnes intersexes, explique que le consentement n’avait pas été demandé à 62 % des répondant·es intersexes qui ont subi une intervention chirurgicale, ni même celui de leurs parents.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité