Mercredi, 22 septembre 2021
• • •
    Publicité

    Qui est Leyna Bloom, la première star transgenre en couverture de Sports Illustrated?

    Mannequin et comédienne transgenre, Leyna Bloom pose en couverture de la célèbre édition spéciale maillots de bains du magazine américain Sports Illustrated. Tout un symbole pour la jeune femme qui a souffert de racisme et d’homophobie durant son adolescence. 

    L’édition estivale du magazine Sports Illustrated a longtemps été perçue comme le temple de la blonde en bikini, aguichant le lecteur mâle dans des poses lascives au bord d’une plage du Pacifique. Une époque révolue puisque les trois nouvelles couvertures qui viennent d’être dévoilées mettent toutes en scène des femmes de couleur… et pour la première fois une personnalité transgenre. Outre la championne de tennis Naomi Osaka et la rappeuse Meghan Thee Stallion, c’est le mannequin Leyna Bloom, 27 ans, qui entre ainsi dans l’Histoire de la revue.

    Née d’une mère philippine et d’un père afro-américain, Leyna Bloom a vécu une enfance tumultueuse entre racisme, homophobie et transphobie. À l’âge de 14 ans, cette passionnée de danse est admise à la Chicago Academy for the Arts. Mais l’établissement ne la laisse pas se produire en tant que femme, estimant qu’elle a bénéficié d’une bourse réservée aux hommes. Elle quitte alors sa ville de naissance pour s’installer à New York.

    Sans domicile fixe, Leyna Bloom enchaîne les petits boulots pour survivre avant d’être adoptée par l’univers des ballrooms et du voguing, ces soirées qui réunissent la jeunesse LGBTQ+ de la Grosse Pomme. En 2017, elle défile à la Fashion Week de New York et devient le premier mannequin transgenre à poser dans les pages de Vogue India. Égérie de H&M, Moschino ou encore Tommy Hilfiger, elle fascine également le Septième art puisque la réalisatrice Danielle Lessovitz lui confie le premier rôle de Port Authority, un drame inspiré de sa propre histoire. L’occasion de monter les marches du Festival de Cannes, en 2019.

    «Beaucoup de filles comme nous n’ont pas la chance de vivre leurs rêves, ou de vivre très longtemps», écrit la jeune femme de 27 ans sur Instagram à propos de sa collaboration avec Sports Illustrated. «J’espère que cette couverture donnera de la force à celles qui se battent pour être vues, pour être appréciées à leur juste valeur. Laissez-moi être la messagère qui nous guide vers un futur de respect et d’appréciation des femmes de toutes apparences et de tous parcours de vie

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité