Mercredi, 22 septembre 2021
• • •
    Publicité

    Se mettre l’heure PANDC / BIPOC

    Du lundi au vendredi, par blocs de 60 minutes, de 10h à midi, Fierté Montréal proposera une scène virtuelle pour discuter d’enjeux spécifiques aux minorités PANDC ou BIPOC — afro, asiatique, bisprituelle, latinx, arabophone — dans notre communauté.

    Pour ceux qui l’ignorent, le concept de BIPOC (en anglais) ou PANDC (en français) fait référence aux Noirs, aux Autochtones et aux personnes de couleur. En anglais, d’où il tire son origine, l’acronyme BIPOC signifie Black, indigenous and people of color. Des francophones font usage de ce terme également employé par certains organismes francophones sur leur site Internet, voire dans des campagnes de communication, mais le terme PANDC, pour Personnes Autochtones, noires et de couleur, prends de plus en plus sa place. D’ailleurs, depuis le mois de février, le terme BIPOC et son équivalent en français PANDC personnes autochtones, noires et de couleur figurent même dans la banque de données terminologiques et linguistiques du gouvernement du Canada ainsi que sur le site de l’Office québécois de la langue française.

    Selon Boulou Ebanda de B’Béri, professeur au département de communication à l’Université d’Ottawa, «si l’usage de ce mot paraît nouveau, ce n’est pas le cas pour les trois dernières lettres qui le composent. People of Colour/ Personnes de couleur était déjà dans le langage courant depuis des décennies. On l’entendait souvent, mais sans l’acronyme POC (People of color) auquel on a ajouté le BI au début, ce qui donne un nouveau sigle», dit-il.

    Le terme BIPOC sépare les personnes de couleurs aux racisés des autochtones et des afro-descendants. Souvent quand on parle de diversité ou des minorités visibles on regroupe toutes les communautés dans une catégorie et les autochtones et les afro- descendants sont souvent oubliés. Le fait de créer des groupes à part entière pour ces trois communautés est une façon de les mettre à l’avant pour qu’ils ne soient pas oubliés.

    Au-delà de la symbolique, il s’agit de rappeler plusieurs formes d’histoires et de contestations. Et il ne serait pas surprenant que les Asiatiques revendiquent éventuellement un espace dans cette nouvelle identité. Au fil du temps, les acronymes BIPOC/PANDC pourraient donc évoluer comme le terme LGBTQIA+, qui au départ n’était que LGBT. Une identité n’est jamais fixe, surtout quand c’est un sigle, d’autres identités peuvent s’y joindre.

    HEURES BIPOC/PANDC, du 9 au 13 aout, à 10h et 11h le matin, sur la chaîne YouTube de Fierté Montréal et MAtv.

    INFOS | www.fiertemtl.com


    Pour accéder à l’ensemble des textes de l’équipe de rédaction de FUGUES sur la programmation de FIERTÉ MONTRÉAL

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité