Mardi, 16 août 2022
• • •
    Publicité

    Une reine de beauté lesbienne offre une visibilité à la communauté LGBT au Bhoutan

    Tashi Choden sera non seulement la toute première candidate à représenter le Bhoutan au célèbre concours Miss Univers, mais elle est aussi la seule personnalité publique ouvertement lesbienne dans ce pays himalayen.

    Tashi Choden sera non seulement la toute première candidate à représenter le Bhoutan au célèbre concours Miss Univers, mais elle est aussi la seule personnalité publique ouvertement homo dans ce pays himalayen.

    Le Bhoutan est certes réputé pour son concept de “Bonheur national brut”, censé favorisé le bien-être des citoyens plutôt que la croissance économique.

    Mais jusqu’en février 2021, l’homosexualité était considérée par le code pénal comme “un comportement sexuel contre les lois de la nature” et donc illégale dans ce pays bouddhiste.

    Le couronnement en juin de Mme Choden en Miss Bouthan fut donc une “grande affaire” pour le pays de près de 800.000 habitants, et pour sa communauté LGBTI+.

    “Je ne parle pas seulement pour la communauté bhoutanaise mais je parle aussi pour la minorité sur une plateforme comme le concours de Miss Univers”, explique-t-elle à l’AFP. “Je peux être leur voix”.

    La jeune femme de 23 ans, qui a perdu ses parents il y a neuf ans, dit avoir fait son coming-out l’an dernier, lors de la journée internationale des fiertés, après “beaucoup de recherches et d’introspection”. Elle a d’abord déclaré qu’elle était bie sur Facebook, puis elle dit maintenant qu’elle est bien dans sa peau et attirée par d’autres femmes.

    Cette annonce a d’abord suscité “une réaction très forte” au sein de sa famille conservatrice et religieuse, mais Mme Choden estime qu’il était important que ses proches fassent partie du processus de coming-out.

    “Avant tout, leur acceptation compte pour moi”, a-t-elle déclaré. “Après un certain temps, ils l’ont très bien accepté. Et j’en suis très reconnaissante, car beaucoup de gens n’ont pas la chance d’avoir cette acceptation”.

    “Tant qu’ils savent que je vais réussir dans la vie, que je peux me débrouiller seule, que je peux être une femme indépendante, je pense que ma sexualité n’a pas vraiment d’importance pour eux”.

    Malgré quelques réactions négatives, sa victoire au concours de Miss Bhoutan a semblé recueillir le soutien du pays.

    Le Premier ministre Lotay Tshering a félicité personnellement la jeune mannequin et lui a transmis ses vœux de succès.

    Le Bhoutan a toujours suivi son propre chemin, en n’ayant pas le regard rivé sur la croissance économique mais en s’attachant aussi à la conservation écologique de ses sommets enneigés et de ses vallées.

    Le pays affiche un bilan carbone négatif et sa constitution stipule que la forêt doit recouvrir 60 % du territoire.

    Il reste à l’écart du modèle de tourisme traditionnel mondial, en prélevant une “taxe de développement durable” de 200 dollars par jour pour l’entrée des touristes étrangers – un fonds utilisé pour compenser leur empreinte carbone.

    Il a fallu attendre 1999 pour que la télévision soit autorisée. Les habitants entretiennent une passion pour le tir à l’arc et il n’est pas rare de voir des phallus dessinés sur les maisons pour tenir le mal à distance.

    Dans ce pays atypique, les membres de la communauté LGBT signalent de nombreux cas de discrimination et de stigmatisation sociale.

    Toutefois, la dépénalisation de l’homosexualité en 2021 a ouvert la voie à une plus grande ouverture, estime Rinzin Galley, esthéticien au genre fluide.

    “Avec la dépénalisation (…) je me sens plus à l’aise qu’avant en public”, explique Rinzin à l’AFP.

    “J’aime me maquiller et sortir et ce n’est pas quelque chose de normal pour un garçon de sortir maquillé”.

    Plusieurs femmes trans ont fait changer leur nom et leur genre sur leur carte d’identité. Et la communauté LGBTI+ gagne progressivement en visibilité.

    La présence de Mme Choden à Miss Univers avive l’espoir parmi la jeunesse LGBT du pays.

    “Voir une femme homosexuelle devenir Miss Bhoutan permet au reste de la communauté homosexuelle, particulièrement la jeunesse homosexuelle, de viser des objectifs plus importants dans leur vie”, explique à l’AFP Regita Gurung, jeune femme bie.

    “Cette représentation a ouvert la voie pour que le reste d’entre nous puisse avoir confiance en ce que nous sommes dans les espaces publics”.

    La rédaction avec l’AFP

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité