Lundi, 6 février 2023
• • •
    Publicité

    Immigration Canada : le labyrinthe administratif pour Alpha

    Délais déraisonnables dans le traitement des dossiers ; plusieurs années d’attente pour l’obtention d’une résidence permanente ; à tous les échelons, il est difficile non seulement d’obtenir un document nécessaire pour finaliser son installation au Canada ou même voyager, mais difficile aussi d’obtenir de l’information. À part des messages sibyllins comme en traitement. Rien pour rassurer celles et ceux qui sont en attente d’une réponse. C’est le cas de Alpha (prénom fictif*) qui attend depuis plusieurs mois un document de voyage pour se rendre dans un pays africain voir sa mère. «J’ai reçu mon statut de réfugié accepté en juin 2019, et je suis résident permanent depuis janvier 2022, mais pour voyager il me faut demander un document de voyage», explique Alpha.

    Comme tout réfugié accepté, il ne peut retourner dans son pays d’origine, mais il peut se rendre dans un pays voisin. C’est ce qu’il souhaite faire sachant que sa famille pourra se déplacer pour le rencontrer. «Il faut comprendre que pour beaucoup de réfugiés acceptés ici, il y a très peu de chances pour que leur famille puisse obtenir un visa pour venir les voir au Canada, continue Alpha, on pense bien bien sûr à de grands événements familiaux, comme des mariages, des naissances ou des enterrements, mais c’est aussi important de pouvoir revoir ses proches indépendamment de ces grands moments, par exemple, pour moi, aller voir ma mère qui est malade. Ce document de voyage prend pour nous alors une grande importance sinon nous pouvons passer plusieurs années sans revoir nos proches».

    Alpha a demandé le statut de réfugié en raison de son appartenance à un groupe particulier, et qu’il était menacé dans son pays d’origine. Homosexuel, il craignait pour sa vie comme de nombres 2ELGBTQI+ africain.e.s. Depuis son arrivée au Canada, Alpha a toujours travaillé et occupe un poste d’adjoint administratif dans un organisme communautaire à vocation internationale. «Il se peut que dans les mois à venir, je doive voyager pour mon travail, et là encore se pose la question de ce document de voyage, ajoute Alpha, qui m’est absolument nécessaire». Bien sûr, comme beaucoup d’immigrants qui s’inquiètent du statut de leur dossier à Immigration Canada, Alpha s’est tourné vers son avocat, puis a décidé de contacter son député fédéral. Mais ils n’ont pas le pouvoir d’accélérer le processus. Au mieux, ils obtiennent l’état du dossier et dans le cas d’Alpha, lui demander de patienter, le document arrivera. Mais quand?

    Alpha ne cherche pas par son témoignage à obtenir un traitement spécial ou prioritaire mais porte la lumière sur la lenteur des processus au sein de l’immigration, sur la difficulté d’obtenir de l’information précise et claire et surtout de n’avoir aucune indication sur une date à venir pour l’émission de ce document de voyage. «Je connais beaucoup de personnes qui sont dans ma situation. Elles peuvent fournir les preuves de l’urgence d’obtenir ce document, comme un parent mourant ou décédé, mais il semblerait que ce sont des arguments dont ne tient pas Immigration Canada, conclut Alpha, et c’est décevant, pour un pays qui se targue d’être sensible aux droits de la personne, à leur qualité de vie, mais qui participe dans le même temps à leur mettre des bâtons dans les roues. Et tenter de rejoindre un.e  agent.e d’immigration demande beaucoup de patience, de longues heures d’attente au téléphone pour s’entendre dire une fois que l’on parle à quelqu’un que la demande est en traitement et qu’une décision sera prise, sans autre précision».

    *Pour des raisons de sécurité, nous n’avons pas cité le pays d’origine et utilisé le prénom d’Alpha.

    INFOS | https://ccrweb.ca | https://www.canada.ca

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité