Vendredi, 21 juin 2024
• • •
    Publicité

    La saison des célébrations de la Fierté est de retour

    Avec le mois national de la Fierté, en juin, c’est le retour de la saison des célébrations de la fierté qui se tiendront cet été au Canada et dans une grande partie du monde occidental. Les célébrations de la Fierté sont une alliance heureuse et complexe de festivités, de commémoration, de célébrations et de résistance. Au fil des décennies, les festivals et les défilés de la Fierté ont beaucoup contribué à mettre en évidence les enjeux et les réalisations des communautés LGBTQ, et à les faire connaître au sein de la population.

    La Saison de la Fierté, qui débute officiellement en juin, désigne le large éventail d’événements qui se déroulent partout au Canada au cours de l’été — de juin à septembre — pour célébrer les personnes lesbiennes, gaies, bisexuelles, transgenres, queers, bispirituelles — ou qui utilisent d’autres termes liés à la diversité sexuelle ou de genre — et honorer les contributions qu’elles ont apportées et continuent d’apporter à la société.

    Historiquement, les rassemblements de la Fierté sont nés des premières manifestations à grande échelle pour les droits des personnes LGBTQ2+. Au Canada, les premières manifestations ont eu lieu à Ottawa et à Vancouver en 1971. En 1979, des événements liés à la Fierté ont eu lieu à Montréal, alors que 52 personnes se réunissent spontanément pour souligner les 10 ans de Stonewall. Pendant une douzaine d’années les célébrations/manifestations de la fierté se tiennent à Montréal autours du weekend de la fête du Québec, la Saint-Jean Baptiste.

    La fin de semaine de la Fierté à Toronto, en juin, figure maintenant parmi les plus importants événements consacrés à la Fierté en Amérique du Nord et Montréal produit sur plus de 10 jours le plus important festival de la Fierté au Canada et de toute la francophonie.

    Les débuts du mouvement de lutte pour les droits LGBTQ+
    Le Canada a une longue et riche histoire dans la lutte pour les droits des personnes LGBTQ+. C’est à partir du 14 mai 1969 que le Canada a commencé à décriminaliser les actes homosexuels entre adultes consentants. 

    Deux ans plus tard, le 28 août 1971, environ 100 personnes se sont rassemblées sur la colline du Parlement pour la première manifestation et marche de libération des personnes homosexuelles au Canada, lors de laquelle les organisateurs ont présenté une pétition au gouvernement avec une liste de dix revendications pour l’égalité des droits et des protections. Au cours de la décennie, les manifestations de la Fierté se sont répandues dans plusieurs villes canadiennes, dont Montréal en 1979.

    Pourtant, la discrimination et la violence contre les personnes 2ELGBTQI+ sont restées courantes. Le 22 octobre 1977, cinquante policiers armés ont fait une descente dans deux bars gais de Montréal et arrêté 146 clients, principalement des hommes gais. Ils ont été retenus en cellule pendant plus de huit heures, forcés de passer des tests de dépistage des maladies vénériennes, tout en se voyant interdire d’appeler leurs avocats. Le lendemain, des protestations massives ont éclaté dans la ville. À Montréal les descentes lors du party SexGarage, en 1990, au bar Katakombes/KOX, en 1994, ont aussi suscité la grogne des communautés LGBTQ+ Un autre affrontement à grande échelle entre la police et les manifestants s’est produit après une descente de police, le 5 février 1981, dans quatre bains publics gais à Toronto.

    Ces interventions faisaient partie de ce que la police a appelé « Opération Savon », et 300 clients ont été arrêtés. Ce ne sont que quelques exemples d’un système permanent d’oppression et de zèle policier envers les communautés 2ELGBTQI+ qui avait cours à cette époque.

    Vers l’égalité
    Un changement positif est survenu lorsque le Québec a modifié sa Charte provinciale des droits et libertés de la personne, le 16 décembre 1977, pour inclure l’orientation sexuelle comme motif interdit de discrimination, devenant ainsi le premier gouvernement au Canada à le faire.

    À l’échelon fédéral, un pas vers l’égalité a été franchi le 27 octobre 1992, lorsque la Cour fédérale a levé l’interdiction faite aux personnes homosexuelles de s’enrôler dans l’armée, mettant fin à ce qu’on appelait la « purge LGBT ». Ce fut le résultat du procès de Michelle Douglas après son renvoi des Forces armées canadiennes parce qu’elle était lesbienne.

    Une autre étape positive a été franchie le 20 juin 1996, lorsque le gouvernement fédéral a adopté le projet de loi C-33 et que la Loi canadienne sur les droits de la personne a été modifiée pour inclure l’orientation sexuelle comme motif de discrimination interdit.

    La Loi sur la modernisation de certains régimes d’avantages et d’obligations a été présentée le 11 avril 2000, élargissant la définition du terme « union de fait » pour inclure les couples de même sexe et leur donnant les mêmes avantages sociaux et fiscaux. Le 12 juillet 2002, la Cour supérieure de justice de l’Ontario a statué qu’interdire aux couples de même sexe de se marier était inconstitutionnel et a donné à l’Ontario deux ans pour étendre le droit au mariage aux couples de même sexe.

    Un an plus tard, le mariage du premier couple de même sexe au Canada était célébré. Au cours des années suivantes, d’autres provinces et territoires ont emboîté le pas. Puis, la Loi sur le mariage civil a donné aux couples de même sexe le droit légal de se marier en vertu de la loi fédérale en 2005, faisant du Canada le quatrième pays au monde à le faire.

    Pride Toronto — 28 au 30 juin 2024
    Si les Montréalais et les québécois seront nombreux à se diriger à Toronto du 28 au 30 juin pour le Gay Pride, ils le feront évidemment pour l’ambiance festive et l’immense défilé qui se déroulera le dimanche 30 juin, mais aussi pour les grands événements et fêtes qui se tiennent durant le long weekend. En particuliers ceux du festival du circuit party PRISM Festival (du 27 juin au 1er juillet), avec six événements majeurs (Bootcamp, Glitterbox, Revival, WE Party, Laleche et Resist), et pour les populaires partys pour la cause (ce sont des événements au bénéfice du centre communautaire The 519), qu’on connaît sous l’appellation de GREEN SPACE Festival (le Starry Night qui met en vedette un grand nombre de drags de l’univers de RuPaul Drag Race, mais aussi One World, Disco Disco, Lipstick Junge et le très populaire Treehouse Party). 
    https://www.pridetoronto.com

    Vancouver Pride / Canada Pride — 26 juillet au 4 aout 2024
    Canada Pride 2024 mettra en vedette les événements majeurs de Vancouver Pride comme le VanPrideFest et le défilé de la Fierté de Vancouver, ainsi que d’autres ajouts comme une
    Conférence sur les droits de la personne.
    https://www.vancouverpride.ca

    Fierté Montréal — 1 au 11 aout 2024
    Il n’est pas surprenant que la fierté à Montréal, ville de festivals par excellence, en soit un
    véritable festival de la diversité.
    https://www.fiertemontreal.com

    Fierté dans la Capitale — du 19 au 27 août 2024
    Du 19 au 27 aout, la capitale fédérale s’apprête à vivre des moments de festivités et de plaisirs pour les célébrations de la Fierté. Plus diversifiées que jamais, ces activités ont été pensés pour grands et petits alors qu’Ottawa se pavoisera des couleurs de l’arc-en-ciel. Comme par les années passées, le week-end du festival se tiendra du 25 au 27 aout avec le festival de rue, des spectacles et le défilé qui réunira des dizaines et des dizaines de contingents tous plus colorés les uns que les autres !
    https://www.capitalpride.ca

    Fierté Sherbrooke — fin aout ou début septembre 2024 (dates à confirmer)
    Événement festif, familial et inclusif, Fière la fête est une célébration de la diversité sexuelle et de genre en Estrie. Grand rassemblement des familles, des organismes communautaires, de la population étudiante et de la communauté estrienne en général, l’événement apporte une visibilité à la diversité sexuelle et de genre en plus de créer un espace de partage et de réseautage. Outre un défilé de la fierté au centre-ville de Sherbrooke, la programmation comprend Habituellement une journée communautaire, un panel de discussion et des activités pour tous et toutes. 
    https://www.Fierelafete.ca

    Fête Arc-en-ciel — week-end de la fête du Travail
    Festival socio-artistique francophone de la fierté gaie, cet événement se déroule chaque année durant la fin de semaine de la fête du Travail, au cœur de plus de 400 ans d’histoire et de romance. Nous aurions bien aimé vous parler un peu de la programmation de cette 20e édition, mais l’équipe nous a fait savoir que le co-présentateur Québecor en aurait l’exclusivité… Nous ne pouvons donc que présumer de la programmation.
    https://www.fetearcenciel.ca

    Dates de quelques grandes Fiertés ailleurs dans le monde cet été
    West Hollywood — défilé le dimanche 2 juin
    Provincetown — défilé le dimanche 2 juin
    Washington — défilé le dimanche 9 juin
    Rome — défilé le samedi 15 juin 2024, 30e anniversaire
    Athènes — défilé le samedi 15 juin 2024
    Chicago — défilé le dimanche 23 juin 2024
    Thassalonik — défilé le samedi 29 juin 2024, EuroPride 2024
    Paris — défilé le samedi 29 juin 2024
    Londres — défilé le samedi 29 juin 2024
    New York — défilé le dimanche 30 juin 2024
    San Francisco — défilé le dimanche 30 juin 2024)
    Glasgow — défilé le samedi 20 juillet 2024
    Cologne — défilé le dimanche 21 juillet 2024
    Berlin — défilé le samedi 27 juillet 2024
    Amsterdam — défilé sur l’eau le samedi 27 juillet 2024

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité