Mardi, 23 juillet 2024
• • •
    Publicité

    Le cauchemar géorgien

    Le parti au pouvoir en Géorgie, Rêve géorgien, n’en a apparemment jamais assez de s’attaquer aux droits fondamentaux. Après sa loi très impopulaire sur les « agents étrangers », le gouvernement propose à présent un projet de loi anti-LGBT.

    Le projet de loi sur les « agents étrangers », désormais adopté, est une attaque contre les droits fondamentaux, en particulier le droit à la liberté d’association. Il vise la société civile et les médias indépendants en obligeant certaines organisations non gouvernementales et médias à s’enregistrer en tant qu' »organisations servant les intérêts d’une puissance étrangère ».

    L’indignation de l’opinion publique face à ce projet de loi a donné lieu à certaines des plus grandes manifestations pacifiques que la Géorgie ait connues au cours des dernières décennies, et a suscité de vives critiques de la part des partenaires internationaux de la Géorgie. Le gouvernement a tout de même fait passer cette loi abusive.

    Aujourd’hui, ils s’attaquent aux droits des personnes LGBT.

    Le parti au pouvoir, Rêve géorgien, a proposé un nouveau projet de loi qui interdirait le mariage entre personnes de même sexe, l’adoption par des couples de même sexe et les soins de santé d’affirmation de genre. Il interdirait également les références positives aux personnes LGBT dans les médias, les films, les écoles et les rassemblements publics.

    Comprenez ce que cela signifie. Ils proposent une censure avant publication pour supprimer toute référence ou image positive des relations entre personnes de même sexe. Ils veulent interdire les rassemblements publics qui promeuvent l’égalité des personnes LGBT.

    Il s’agit d’une mesure draconienne.

    Elle légaliserait l’homophobie et la discrimination. Elle violerait les droits des personnes LGBT et irait à l’encontre des obligations internationales de la Géorgie en matière de droits fondamentaux.

    Comme la loi sur les « agents étrangers », le nouveau projet de loi anti-LGBT s’inspire d’une législation similaire en Russie.

    Cependant, le « Rêve géorgien » s’avance en territoire cauchemardesque sur les droits des LGBT encore plus vite que le Kremlin. La Russie a commencé par interdire la « propagande » LGBT auprès des enfants. Il a fallu quelques années pour que la Russie rende cette interdiction applicable à tous les âges. Rêve géorgien essaie de tout faire en une seule fois.

    Il est évident que Rêve géorgien devrait immédiatement faire marche arrière et retirer son projet de loi anti-LGBT abusif. Mais compte tenu de l’intense détermination dont ils ont fait preuve avec le précédent projet de loi sur les « agents étrangers », en dépit d’une pression publique et internationale sans précédent, je n’ai pas beaucoup d’espoir.

    Abonnez-vous à notre INFOLETTRE!

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité