Samedi, 2 juillet 2022
• • •
    Publicité
    AccueilCultureLivresNos étreintes au goût de sel

    Nos étreintes au goût de sel

    À la suite d’un cancer qui emporte Jean trop rapidement, ses proches se retrouvent dans la résidence familiale afin de partager ses biens : la demeure est, en effet, trop grande et sa veuve désire emménager dans un appartement en ville.

    Simon, son neveu, hérite ainsi d’une belle commode ancienne qui sera parfaite pour la chambre du bébé que lui et Stéphanie attendent. Mais voilà qu’il y découvre, soigneusement collée au-dessous de l’un des tiroirs, une lettre de rupture, ou plutôt de réaction à une rupture, signée d’un simple V et adressée à Jean. 

    L’homme respecté que l’on croyait un modèle de vertu aurait donc eu une double vie : une maîtresse? Simon ne peut garder un tel secret pour lui et le partage bientôt avec Célia, la fille de Jean, qui est bien évidemment bouleversée par cette découverte.

    Le contenu de la lettre est clair : son père qu’elle a toujours connu tranquille était également un être charnel. Simon et Célia partent à la recherche de la maîtresse abandonnée : l’un pour l’aviser qu’il est décédé, l’autre pour découvrir ce père qui semble soudainement lui échapper.

    Cette quête sera parsemée de nombreux obstacles et conduira à une révélation qui, pour le lecteur, est un secret de polichinelle. La conclusion n’est cependant pas le but avoué ici, mais bien plutôt le cheminement effectué qui nous fait partager les appréhensions, les secrets d’alcôves, les regrets et les passions des différents personnages.

    L’auteur, Éric Brulin, fait preuve d’un très bon sens du détail en particulier dans la psychologie des personnages dont on découvre progressivement les vaines ambitions ainsi que leurs aspirations réelles. Il se montre également habile à exposer les doubles discours : ce que l’on dit et ce que l’on pense ou ressent. Une lecture passionnante qui nous fait pénétrer de plain-pied dans la société bien-pensante d’une ville provinciale.


    Nos étreintes au goût de sel / Éric Brulin. Paris : Éditions Gaies et Lesbiennes, 2011. 128p.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Livres

    Publicité