Mercredi, 10 août 2022
• • •
    Publicité

    La nomination d’un délégué polonais homophobe au sein du comité des droits LGBT suscite l’indignation

    Des dizaines d’eurodéputés s’indignent et protestent contre la nomination d’un délégué polonais homophobe à un rôle clé au sein d’une commission pour l’égalité des genres et les droits des LGBT.

    Au total, 34 députés européens se sont déclarés préoccupés par la nomination du Polonais Tymoteusz Adam Zych (photo) au sein du groupe Diversity Europe, dont le mandat couvre l’égalité des sexes et les questions LGBT +.

    Dans une lettre ouverte adressée au Comité économique et social européen, ils ont souligné le contexte problématique que représente la présence du fonctionnaire polonais, qui, selon eux, va à l’encontre des normes du groupe.

    «La récente nomination de M. Zych soulève sans aucun doute des questions sur la légitimité de son travail sur le terrain et les intentions derrière sa nomination», lit-on dans la lettre.

    Les députés notent que Zych est le vice-président du conseil d’administration de l’Institut Ordo Iuris, une organisation connue pour promouvoir une rhétorique anti-LGBT + extrême en Pologne.

    Ils décrivent Ordo Iuris comme une «force motrice» derrière des campagnes visant à saper les droits de l’homme et l’égalité des sexes en Pologne, y compris la création de zones “sans LGBT”. Ordo Iuris a également appelé à interdire l’avortement et à retirer la Pologne de la Convention d’Istanbul.

    Les liens étroits du groupe avec le parti homophobe au pouvoir en Pologne, le PiS, suscitent d’autres inquiétudes, ce qui fait craindre que Zych ne suive les positions des dirigeants conservateurs anti-LGBT du pays.

    Les eurodéputés demandent ironiquement si Zych sera en mesure de véritablement représenter «la famille, les femmes et l’égalité des sexes, les jeunes, les groupes minoritaires et défavorisés, les personnes handicapées», en vue de lutter contre la discrimination à l’égard de ces groupes, comme c’est la mission de cette commission.

    Basé en Pologne, Adam Zych a rejeté leurs préoccupations dans un courrier électronique, s’estimant «stigmatisé».  

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité