Dimanche, 25 septembre 2022
• • •
    Publicité

    Célébration de l’insouciance avec Mind Games de Jordy

    Lorsque Jordy a dévoilé le clip de If He’s in Your Bed, issu de son nouvel album Mind Games, cela ressemblait à un retour sexy au genre de divertissement insouciant qu’une grande partie du monde n’a pas apprécié depuis près de deux ans.


    Le clip montre Jordy – dont le vrai nom est Jordan Shulman – se prélassant sur un patio arrière et regardant un maître-nageur (Owen DeValk) de l’autre côté d’une piscine. Bientôt, les deux hommes partagent une étreinte éclatante et même une « réanimation » ludique, mais leurs ébats ensoleillés se terminent brusquement lorsqu’il est révélé que tout le monde n’est pas aussi innocent qu’on pourrait le croire.

    L’imagerie camp de If He’s in Your Bed permet d’ignorer facilement les paroles emo de la chanson, qui font allusion à une connexion moins que satisfaisante et à ses conséquences. C’est également l’un des nombreux moments forts de Mind Games. Les 12 chansons de l’album vont des hymnes entrainants et synthétisés (Long Distance) aux ballades mélancoliques (South Dakota) et, collectivement, offrent un aperçu sonore de ce que signifie être queer, célibataire et dans la vingtaine en 2021.

    Jordy a co-écrit de nombreuses chansons sur Mind Games pendant la pandémie de COVID-19 et, sans surprise, ses paroles semblent imprégnées de ces mois apparemment interminables d’auto-isolement.

    Le chanteur, basé à Los Angeles, est franc dans son désir d’être emporté par une relation, comme en témoignent les pièces I Just Want To Be Loved et Till It Hurts, cette dernière le décrivant en train de s’engager à être un « masochiste » de l’amant. Mais il fait également allusion à des insécurités plus profondes, notamment sur Dressed Up in a T-shirt qui pourrait très bien être la première chanson à reconnaitre l’insatisfaction de l’image corporelle qui prévaut souvent dans la communauté gaie.

    « J’ai l’impression qu’il y a une innocence dans mon projet qui est très fidèle à qui je suis », a déclaré Jordy à Fugues dans un échange sur Messenger. « Mais comme gars de 26 ans qui vit dans une ville où il est très difficile de naviguer entre les gars que je rencontre, la culture des applications peut facilement devenir vraiment toxique et les rencontres sont, en fin de compte, très difficiles et assez superficielles… Je veux en parler davantage dans mes chansons, parce que ce sont des choses que beaucoup de gens vivent. »

    « J’ai toujours été un livre ouvert, et le sexe est l’une de ces choses que tout le monde fait, mais a trop peur d’en parler », a-t-il poursuivi. « Je veux briser ces stigmates, briser ces murs et inspirer les gens à parler de leurs expériences. »

    Mind Games est la première sortie de Jordy depuis la signature de son contrat en avril 2021 avec 300 Entertainment (le studio qui produit également Megan Thee Stallion). Ce natif de Chicago a cimenté cette année son statut de vedette émergente, avec des performances en direct sur The Tonight Show Starring Jimmy Fallon et Today. Sa carrière musicale a cependant commencé sérieusement en 2017, lorsqu’il a sorti le simple Gotta Leave de manière indépendante. En cours de route, il a accumulé plus de 258 000 abonnés TikTok par le biais de performances en direct et de vidéos délicieusement effacées.

    Bien que l’utilisation par Jordy de pronoms masculins dans les chansons d’amour puisse ne pas sembler si audacieuse à l’époque de Lil Nas X et de Troye Sivan, il a rencontré très tôt des professionnels de la musique qui n’ont pas soutenu sa volonté de refléter sa vérité en tant qu’homme gai et il s’est malgré tout inscrit en faux contre ces commentaires.

    INFOS | Pour suivre Jordy : instagram.com et jordymusic.com

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité