Samedi, 26 novembre 2022
• • •
    Publicité

    Pour bien se préparer au Festival Image+Nation

    Deux histoires d’amour et une histoire d’amitié pour les longs métrages de fiction, et trois documentaires dont deux incontournables pour les passionnés de l’histoire 2SLGBTQI+, déjà six films à ne pas manquer.


    On aime les histoires d’amour surtout quand elles se terminent bien et même si elles se déroulent à des milliers de kilomètres, comme dans ces deux films qui nous transportent en Australie et en Finlande.


    Avec Lonesome, le cinéaste australien Craig Boreham nous fait suivre les aventures de Casey, un jeune en rupture de ban et qui quitte sa région rurale pour Sidney. Il y découvre la sexualité débridée mais aussi l’amour avec Tib. Tout les oppose, mais paradoxalement chacun peut apporter à l’autre ce qui lui manque. Casey devra choisir entre une relation stable et les aventures d’un soir.


    Avec Girl Picture, qui se déroule en Finlande, le contexte est différent. Nous découvrons un groupe d’étudiant.e.s et leurs atermoiements amoureux. La réalisatrice Alli Happasalo concentre son propos autour de trois étudiantes : Rönkkö, Mimmi, Emma. La première espère découvrir enfin le plaisir sexuel et nous livre une curieuse confession sur ce que lui inspire une mug. Quant à Mimi et Emma, ouvertement lesbiennes, le coup de foudre est total mais compliqué. En trois vendredis soirs, les trois jeunes filles vont voir leur vie évoluer, changer. Si on aime l’amour, on aime aussi l’amitié.
    Three Tidy Tigers Tied a Tie Tighter (Três tigres tristes) est une très bonne porte d’entrée pour découvrir le réalisateur brésilien Gustavo Vinagre. Âgé de 37 ans, il a déjà 19 films à son actif. Son dernier opus joue entre la fiction et le documentaire, avec trois jeunes queers qui partagent une fin de semaine. Il est question d’une pandémie qui frappe le Brésil, du port du masque, de VIH, avec en toile de fond le conservatisme du gouvernement brésilien. Comment alors vivre ou survivre dans ce contexte difficile, tout en se confrontant aux nombreux défis auxquels ils/elles/iels doivent faire face ?


     
    Deux documentaires, l’un américain, l’autre canadien, explorent l’histoire 2SLGBTQI+. Tout d’abord, All Man: The International Male Story. Les plus anciens se souviendront sûrement de ce catalogue de vêtements et de sous-vêtements masculins qui a changé la mode masculine. Le créateur Gene Burkard raconte comment l’idée lui est venue et comment il a souhaité rendre les sous-vêtements masculins plus sexy. Ouvertement gai, renvoyé de l’armée américaine, ce visionnaire a réussi à construire un catalogue diffusé à travers le monde et qui a inspiré de nombreux stylistes. Des acteurs portaient d’ailleurs des vêtements choisis dans ce catalogue.


    Peu nombreux sont ceux qui connaissent Pat Rocco. Cet homme a d’une part laissé un grand nombre de films érotiques jouant sur la nudité des modèles, mais il a aussi été un témoin privilégié des changements pour les gais à San Francisco durant les années 70. Caméra en main, Patt Rocco filmait les gay prides, tout comme il a filmé des arrestations dans des bars gais ou encore en captant les discours d’Harvey Milk.


    Maintenant retiré à Hawaï, Pat Rocco revient avec humour sur son parcours. Les entrevues sont menées par l’acteur canadien Charlie David (Toby dans la télésérie Dante’s Cove) et sont émaillées d’extraits de films et de documentaires de Patt Rocco. Avec ces deux documentaires, ce sont des pans de notre histoire qui sont mis à l’honneur.


    On le sait, les minorités sexuelles et la religion ne font pas bon ménage. Surtout aux États-Unis où les évangélistes ne cessent de les condamner par des discours transphobes et homophobes. Mais comment concilier sa foi et le fait d’avoir un enfant transgenre ou gai ? Ce sont des questions que pose le documentaire Mama Bear, qui met en scène des mères de famille qui ont choisi de se battre aux côtés de leurs enfants. Elles n’ont pas abandonné leur foi, mais seulement quitté leur église qui rejette la diversité sexuelle et décidé de créer la leur. Une de ces mères est même devenue pasteure pour accompagner les familles chrétiennes dans l’acceptation de la différence de leurs enfants. Et leur combat s’étend jusqu’à participer aux défilés de la Fierté, rien de moins.
     
    Surveillez la prochaine édition de Fugues dans alquelle nous vous préenteront le reste de la programmation d’Image+Nation.
    • Girl Picture (Tytöt tytöt tytöt), Alli Haapasalo, Finlande 2022
    • Lonesome, Craigh Boreham, Australie, 2022
    • Three Tidy Tigers (Três tigres tristes), Gustavo Vinagre, 2021
    • Mama Bears, Daresha Kyi, Allemagne, 2022
    • Pat Rocco Dared, Bob Christie+Chapdelain, Canada 2022
    • All Man: The International Male Story, Bryan Darling + Jesse Finley, Reed États-Unis, 2022

    • • •

    IMAGE+NATION 35 du 17 au 27 novembre 2022


    Salles / Hybride 
    La majorité des films seront présentés en salles au Cinéma Impérial, au Centre Phi, à la salle JA deSève de l’université Concordia et au Cinéma Moderne. Quelques titres seront disponibles en ligne pour le Québec et des courts métrages francophones le seront à travers le Canada.


    Cultures Queer
    À travers une une sélection de films, l’équipe de programmation proposera un dialogue entre des œuvres passées et actuelles qui abordent des thématiques ou des sujets similaires, question de voir comment et combien les représentations et la manière de raconter ont changés depuis les 35 dernières années.


    I+N StoryLab
    Fort du succès d’un premier I+N StoryLab, en 2021, voulant favoriser la création de contenu, on procédera au lancement de sa seconde édition de ce projet d’incubation et de mentorat. Le I+N StoryLab / histoires queer contemporaines mettra en relation des créatrices et créateurs de contenu queer avec des mentors en réalisation cinématographique venant des quatre coins du pays pour un groupe de réflexion sur la narration et un projet d’écriture de scénarios. Cette édition mettre en valeur spécifiquement des voix queer émergentes avec un focus sur les voix francophones, des régions, les voix bispirituelles et digiqueer et des communautés noires ou personnes de couleurs). Intéréessé.e.s? Visitez le https://www.image-nation.org/in-storylab/


    Points forts 
    Le festival présentera un Focus sur le cinéma queer ukrainien en collaboration avec le Festival de International du Film de Kyiv Molodist. En collaboration avec le festival, l’Insitutto Italiano du Cultura de Montreal, présentera l’exposition The Arrusi’s Island et des projections de films auront lieu sur place avec invités. On vous en reparle le mois prochain. Grâce au Consulat de France, une rétrospective de quelques films LGBTQ+ marquants sera présentée en ligne pour souligner la 35e édition d’Image+
    Nation.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité