Jeudi, 13 juin 2024
• • •
    Publicité

    Fellow Travelers, drame poignant et sexualité torride !

    Des années 50 jusqu’au milieu des années 80, la minisérie Fellow Travelers nous fait suivre les amours de Hawk (Matt Bomer) et Tim (Jonathan Bailey) à travers trois décennies marquées par deux chasses aux sorcières !

    Deux périodes emblématiques encadrent le récit. Au début des années 50, les deux hommes évoluent dans l’appareil gouvernemental américain alors qu’émerge un maccarthysme marqué par une hystérie exacerbée à l’endroit de ce qui est perçu comme une déchéance absolue : le communisme et l’homosexualité. Se met alors en place une traque forcenée de l’un comme de l’autre, en particulier au sein de la fonction publique et du milieu des arts. L’autre extrémité du récit se situe dans les années 80 alors qu’une seconde vague d’hystérie marque les États-Unis : l’épidémie du sida.

    Le procédé scénaristique est fort ingénieux puisque, dans l’une comme dans l’autre période, la communauté queer se voit considérée comme une menace extrême et reléguée aux oubliettes du discours public. Dans les années 50, on parle de l’homosexualité pour la vilipender alors que dans les années 80, on n’en parle tout simplement pas (le président Ronald n’évoque le sida, du bout des lèvres, qu’en 1987). Basée sur un roman de Thomas Mallon, la série alterne entre les deux périodes et s’ouvre, dans les années 80, sur l’existence en apparence parfaite de Hawk, marié à une riche héritière et père de deux enfants.

    Sa tranquillité est cependant brisée lorsqu’on lui apprend l’état de santé précaire de son ancien amant. Au grand désarroi de son épouse, il prend le premier vol disponible afin de retrouver un passé qu’il tentait paradoxalement d’occulter. Mais quelle forme de rédemption recherche-t-il exactement ? Les drames historiques se caractérisent bien souvent par une vision aseptisée de la sexualité entre hommes. Ce n’est nullement le cas ici puisqu’une sexualité ardente et passionnée, rarement vue au petit écran, est judicieusement utilisée pour illustrer la soif de vivre des personnages, mais également les jeux de pouvoir qui les habitent. C’est par exemple ainsi que Hawk (tel le faucon, dont il porte le nom) cherche à tout dominer et se refuse à l’expression du moindre sentiment, ce qui donne droit à une scène à la fois sensuelle et troublante où il ordonne à Tim, son « boy », de s’agenouiller pour le déshabiller et lui lécher les pieds. Normalement, ce type de scène serait laissé à l’imagination du spectateur, alors qu’ici tout est clairement présenté à l’écran.

    Chacune des rencontres apparaît ainsi marquée par une passion épidermique et bouillonnante et un besoin viscéral d’abandon ou de contrôle. La série présente également, bien qu’en périphérie, la réalité lesbienne avec le personnage de Mary Johnson (Erin Neufer) dans une scène déchirante de vérité qui illustre les choix imposés par le régime de terreur en place. Même phénomène au regard des Afro-Américains par le biais de Marcus Hooks (Jelani Alladin), un journaliste qui lutte contre le racisme et l’homophobie et qui noue une relation particulièrement émouvante avec un artiste de la scène drag (Noah J Ricketts). On met aussi l’accent sur l’hypocrisie de certains des acteurs de cette traque impitoyable qui, rongés par la crainte de voir leurs préférences révélées au grand jour, en deviennent les implacables rouages. C’est notamment le cas du sénateur Joseph McCarthy, motivé par la crainte et le dégoût que lui inspirent ses propres désirs.

    Difficile de ne pas souligner la qualité de la mise en scène et de la photographie qui relève bien plus de la production cinématographique que de la série télé. De même pour Matt Bomer et Jonathan Bailey (désarmant de maladresse) qui livrent des performances exceptionnelles. Une production télévisuelle surprenante, à la fois envoûtante, bouleversante et sensuelle !

    INFOS | La minisérie Fellow Travelers, composée de huit épisodes, est présentée sur Showtime en langue anglaise.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité