Dimanche, 3 juillet 2022
• • •
    Publicité

    Transibérien

    En 2010, sous les auspices de l’Année franco-russe, Dominique Fernandez se joint à un voyage à bord du mythique Transsibérien en compagnie d’une pléiade d’écrivains, photographes, journalistes et acteurs français et russes : une épopée de trois semaines en partance de Moscou jusqu’à Vladivostok (un trajet de 9 000 km). 

    Le tout est entrecoupé de nombreux arrêts pour goûter à la vie culturelle locale ou répondre aux questions de la population qui n’a que peu l’occasion d’être en contact avec des représentants de la France.

    Certains passages sont plus douloureux notamment l’approche du Goulag de Chalamov où Soljenitsyne fut incarcéré. D’autres sont remplis d’émerveillement devant des paysages encore vierges contemplés à travers les fenêtres des wagons.

    On le voit dans l’actualité, les communautés GLBT de Russie vivent toujours dans des conditions très difficiles et une anecdote permet bien d’en mesurer la distance avec notre propre réalité. À l’université de Oulan-Oude (Bouriatie), une intervention du public, composé de l’élite locale, s’insurge contre la fierté gaie française qui est qualifiée de maladie.

    Dominique Fernandez rétorque : « la conquête des droits des homosexuels est une des victoires de la démocratie et j’espère qu’elle va arriver jusqu’ici! »

    Les amateurs de littérature y retrouveront de nombreuses citations de passages littéraires touchant au célèbre train ou à la Russie. L’ouvrage est également agrémenté de magnifiques photographies permettant de mieux toucher à l’incomparable beauté des paysages, des bâtiments ainsi que des hommes qui y résident.

    Transsibérien / Dominique Fernandez. Paris : Grasset, 2012. 300p.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Livres

    The Last Taboo

    Le songe d’Alcibiade

    Publicité