Mardi, 21 septembre 2021
• • •
    Publicité

    En attendant le retour à la normale

    Le monde de l’automobile n’en finit pas de s’adapter à la période de pandémie et donc s’interroge sur les dates de sortie de nouveaux modèles. Certains sont prêts mais compte tenu du marché actuel des ventes, des problèmes d’approvisionnement des chaines d’assemblage – GM a dû mettre des employés temporairement au chômage, et Ford a arrêté la production de son meilleur vendeur, le pick-up F150 – il est difficile de prévoir avec exactitude les dates auxquelles arriveront dans les salles d’exposition les modèles 2021-2022.

    Difficile aussi pour les acheteurs.euses de savoir quel sera le bon moment pour elles et eux de changer leur véhicule face à l’inconnu de l’avenir pour certain.es en termes de reprise économique et d’accès au travail. Mais restons avec l’espoir chevillé au volant que nous tenons. Et avançons prudemment avant de reprendre un jour une vitesse de croisière.

    L’industrie automobile est en pleine mutation. Entre autres de produire le plus rapidement possible des gammes entièrement électrifiées. Des marques légendaires disparaissent, d’autres se glissent dans des grands conglomérats, enfin de nouvelles marques font leur entrée sur le continent américain. On connaît déjà les taxis de marque chinoises qui circulent dans nos rues. Il s’agit d’une petite familiale électrique nommée E6 du constructeur BYD.

    Il se peut que bientôt nous puissions acheter des voitures vietnamiennes. En effet, le constructeur vietnamien VinFast vient de lancer deux VUS électriques, l’un grand format, le VF33, et l’autre intermédiaire, le VF32 et ils devraient se retrouver sur nos routes au printemps 2022. Pour l’année en cours, les nouveautés ne se pressent pas à sortir de leur emballage cadeau. Bien sûr, des variations sur un même modèle apparaissent, comme une variante plus écoénergétique du gros Ram Diesel, ou encore l’arrivée de la BMW M5 CS 2022 encore plus puissante. Les autres constructeurs se contentent de petites touches d’amélioration et de rafraîchissement des modèles existants. En revanche, ces mêmes constructeurs ne cessent de distiller à dose presqu’homéopathique de prometteuses surprises sur nos routes. L’amateur se contente de quelques esquisses excitant l’imagination ou encore de photos baignant dans un clair-obscur ne laissant deviner qu’une silhouette histoire de susciter notre curiosité. Pour cet hiver, seul Nissan a décidé de lancer deux modèles complètement revus, le VUS intermédiaire Pathfinder et le petit camion Frontier. La génération avait fait preuve d’une impressionnante longévité ne subissant que quelques retouches timides au cours de ses 15 ans d’existence.

    Nissan Pathfinder


    Nissan Pathfinder
    Le Pathfinder fait figure de légende au sein de la gamme, puisqu’il marquait l’entrée du
    constructeur japonais dans la production de VUS qui conjuguait les qualités d’un tout-terrain mais aussi celles d’un véhicule utilisable tous les jours. Il devait livrer bataille à Ford, Jeep, et GM qui régnaient en maître dans ce segment-là sur le continent américain. Bien sûr la 5e génération du Pathfinder cherche à se démarquer de la concurrence avec des lignes moins abruptes et offre une ressemblance de style avec son petit frère le Rogue. On retrouve la fameuse et maintenant traditionnelle calandre en «V» qui signe la plupart des modèles Nissan. Sous le capot, un moteur V6 qui développe une puissance de 284 chevaux amplement suffisant pour déplacer ce volumineux véhicule. Tous les modèles proposés seront disponibles avec quatre roues motrices. Petit changement, le constructeur a abandonné la transmission à variation continue pour une transmission automatique à neuf rapports.

    Nissan Pathfinder

    La présentation intérieure a été aussi modernisée et s’inspire là aussi du Nissan Rogue avec un très grand écran de 12,3 pouces auquel on peut ajouter un écran tactile de 9 pouces pour rester connecter et tout contrôler… du bout des doigts. Le Pathfinder pourra accueillir jusqu’à 8 personnes mais il y a aussi la possibilité de remplacer la première banquette par deux sièges capitaine. Le Pathfinder devrait montrer le bout de sa calandre dans très peu de temps accompagné de l’échelle de prix ainsi que les cotes pour la consommation.

    Nissan Frontier
    Les petits camions encore appelés pickup avaient perdu de leur popularité. Le vénérable Ford Ranger ainsi que le Ram Dakota avaient tiré leur révérence. Seul GM proposait l’équivalent remis au goût du jour avec le GMC Canyon et le Chevrolet Colorado. Quant au Nissan Frontier, il continuait son petit bonhomme de chemin avec une discrétion déconcertante. Souhaitons que le Frontier millésimé 2021 sorte un peu de l’ombre.

    Nissan Frontier

    Et les concepteurs se sont donnés toutes les chances en lui faisant adopter une silhouette plus costaude et une calandre qui indique tout de suite que la petite camionnette ne se laissera pas intimider. Le constructeur a fait de même à l’intérieur. Certes l’ensemble manque un peu de fantaisie, on a pensé plus à l’aspect pratique et sérieux qui conviendrait mieux à des travailleurs et des travailleuses. Bien sûr un écran central de 9 pouces trône au milieu du tableau de bord et bien évidemment peut recevoir Apple CarPlay et Android Auto.

    Le châssis qui provient du modèle précédent a été renforcé pour une meilleure rigidité.
    Sous le capot, un V6 de 3,8 litres avec une puissance de 320 chevaux accouplé à une boîte automatique à 9 rapports, et qui propose une capacité de remorquage de 2994 kg. Enfin, deux boites sont proposées mesurant 5 ou 6 pieds selon la version choisie. Soulignons que le Frontier disponible au Canada ne sera livré qu’équipé de quatre roues motrices. Et puis, une version spéciale tout terrain appelée Pro-4X sera proposée bénéficiant d’équipements additionnels pour s’aventurer loin des centres urbains, avec différentiel commandé électroniquement, plaques de protection sous le véhicule, entre autres. Reste une question. Le Frontier est annoncé, et peut-être attendu, mais on attend encore la date de sa mise en marché sur nos routes, tout comme on ne connaît pas encore les prix ni la cote de sa consommation.


    INFOS | nissangabriel.com

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Consommations

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité