Lundi, 27 juin 2022
• • •
    Publicité

    Caitlyn Jenner fait campagne pour devenir la première gouverneure trans de Californie

    Caitlyn Jenner a annoncé sa candidature pour devenir gouverneure de la Californie. Cette annonce a été fortement décriée par les associations LGBTI+, en raison du soutien de l’ex-sportive et star de la télé-réalité à Donald Trump pendant son mandat.

    Caitlyn Jenner, athlète olympique (au Jeux de Montréal en 1976) et vedette de la télé-réalité, a annoncé vendredi 23 avril sa candidature pour devenir gouverneure de la Californie. « La Californie est ma maison depuis près de 50 ans », écrit-elle dans un communiqué. « Je suis venue ici parce que je savais que n’importe qui, indépendamment de ses antécédents ou de sa vie, pouvait transformer ses rêves en réalité. Mais au cours de la dernière décennie, nous avons vu la lueur de l’État doré réduite par un régime à parti unique qui place la politique au-dessus du progrès et des intérêts sociaux sur les gens ». « La Californie vaut la peine de se battre ».

    Caitlyn Jenner se décrit comme une « perturbatrice compatissante tout au long de ma vie, de représenter les États-Unis et de remporter une médaille d’or aux Jeux olympiques à aider à faire avancer le mouvement pour l’égalité ». « Je suis une gagnante avérée et la seule outsider à pouvoir mettre fin à la période désastreuse de Gavin Newsom en tant que gouverneur ».

    Dans son communiqué, Caitlyn Jenner ne mentionne pas d’appartenance à un parti politique. Cependant, elle s’est toujours déclarée républicaine et se serait fait conseillée par d’anciens conseiller·es de campagne de Donald Trump pour l’aider à renverser le gouverneur démocrate actuel, Gavin Newsom.

    Elle a fait appel à Caroline Wren, une conseillère républicaine qui a travaillé pour le Trump Victory, un comité de collecte de fonds pour la campagne 2020 de l’ex-président; Brad Parscale, l’ancien directeur de campagne de Donald Trump; le stratège républicain Ryan Erwin; le sondeur Tony Fabrizio et l’ancien assistant de communication de la Maison Blanche Steven Cheung. Toutes et tous semblent optimistes des chances de Caitlyn Jenner pour gagner l’élection.

    Depuis son coming out trans en 2015, Caitlyn Jenner a voulu se positionner comme une défenseure des droits des personnes trans. Pourtant elle a affirmé son soutien à Donald Trump à plusieurs reprises. Dans un épisode de sa série I Am Cait en 2016, elle a déclaré que le président républicain serait « très doué pour les questions féminines ». ?!?&?%!%?

    Même après l’élection de Trump, Caitlyn Jenner a continué à afficher son soutien à Donald Trump, malgré ses politiques LGBTphobe, misogyne et xénophobe, et ce, jusqu’en 2018. Cette année-là, une note de service du ministère de la Santé américain avait fuite et révélait que l’administration Trump voulait redéfinir la notion de genre comme le sexe attribué à la naissance. « Je pensais que Trump aiderait les personnes trans. J’avais tort», écrivait-elle (naïvement devrait-on ajouter) dans une tribune dans le Washington Post. « La réalité est que la communauté trans est attaquée sans relâche par ce président. Le chef de notre nation n’a montré aucun respect pour une communauté déjà marginalisée et en difficulté. Il a ignoré notre humanité. Il a insulté notre dignité. Il a transformé les personnes trans en pions politiques (…) C’est la politique à son pire. C’est inacceptable, c’est bouleversant et cela m’a profondément, personnellement blessée  ».

    RÉACTIONS DES GROUPES LGTQ+ TRÈS NÉGATIVES QUANT À CETTE CANDIDATURE
    « Ne vous y trompez pas : nous avons hâte d’élire un gouverneur trans de Californie. Mais Caitlyn Jenner a passé des années à dire à la communauté LGBTQ+ de faire confiance à Donald Trump. Nous avons vu comment cela s’est passé. Maintenant, elle veut que nous lui fassions confiance ? Non merci  », tweete Equality California.

    « Après que Trump a interdit aux troupes transgenres de servir dans l’armée, a attaqué des étudiants transgenres et a même tenté de permettre aux refuges pour sans-abri de refuser les femmes trans, Caitlyn Jenner a quand même embauché son ancien cercle restreint pour diriger sa campagne ». « Les Californiens — et les Californiens trans en particulier — ne comprennent que trop bien le risque d’élire une autre star de télé-réalité qui se soucie plus de la célébrité et de l’argent que des droits civils, de la santé et de la sécurité de nos communautés », ajoute l’association LGBTI+ américaine.

    L’avocate Sasha Buchert, codirectrice du Transgender Rights Project de l’association Lambda Legal, a déclaré que lorsque le public voit les personnes trans dans la vie publique, cela « sert à le sensibiliser à la réalité et à la diversité des vies trans ». « Il nous importe quelles politiques les candidats soutiennent – et quel pourrait être leur bilan – sur une gamme complète de questions, et pas seulement sur les droits trans et l’inclusion », ajoute-elle dans des propos rapportés par NBC News. « C’est le regard que l’on devrait toujours adopter pour évaluer tout candidat, y compris Caitlyn Jenner».

    « C’est assez grave que Caitlyn Jenner soit profondément non qualifiée pour un poste élu, et encore moins pour le gouverneur de Californie. C’est assez grave qu’elle ait traité les personnes LGBTQ – et en particulier la communauté trans – comme une réflexion après coup dans sa carrière depuis son coming out. Mais pire que tout cela, elle s’est alignée sur des gens qui nous voient comme moins qu’humains, uniquement pour une aventure dans le narcissisme et la construction de sa marque », dénonce Charlotte Clymer. « Pour moi, Caitlyn Jenner ne semble vraiment se soucier que de Caitlyn Jenner, et le reste d’entre nous peut aller en enfer ».

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité