Mercredi, 24 juillet 2024
• • •
    Publicité

    Le stress chez le chien

    Votre chien semble nerveux? Alors vous devriez peut-être regarder dans le miroir!

    Vous, ou peut être simplement votre personnalité, ou encore votre style de vie, pourriez rendre votre chien stressé, voire nerveux ou anxieux. En effet, une nouvelle recherche démontre que le niveau de stress chez le chien est le miroir de celui de son propriétaire.

    Les chiens, comme les gens, souffrent des effets néfastes du stress. Ces effets dépendent grandement de la durée de la situation les ayant générés. Certains facteurs de stress peuvent être sévères, mais de courte durée (un accident, par exemple), alors que d’autres peuvent être moins sévères, mais durer plus longtemps (problèmes financiers, entre autres). Ce sont les facteurs de stress de longue durée qui peuvent causer une variété de problèmes mentaux et physiques.

    Les gens continuellement stressés sont plus à même d’avoir des problèmes cardiovasculaires ou des difficultés avec leur système immunitaire, ils seront alors plus enclins à souffrir de dépression ou d’autres troubles d’ordre psychologique. Et cela s’applique aussi à notre compagnon canin. En fait, les mêmes agents pharmacologiques sont utilisés pour traiter les problèmes de stress chez l’homme et chez le chien. Afin de contrer les effets du stress continu et la dépression chez ce dernier, les vétérinaires prescrivent souvent un équivalent canin du Prozac – saveur de bœuf bien entendu!

    Les chiens ne sont pas verbaux, ils ne peuvent donc pas nous faire comprendre qu’ils se sentent anxieux ou tendus. Nous devons alors essayer de voir les signes du langage corporel de l’animal, comme la posture, le mouvement de la queue, le corps accroupi, recroquevillé ou léthargique. Alors que certains de ces signes peuvent répondre à la question « Est-ce que ce chien est stressé? », ils ne peuvent pas fournir le degré de stress de l’animal. Des études récentes prouvent que les chiens sous stress secrèteraient les mêmes hormones que l’humain. Le marqueur principal est la quantité de cortisol relâchée dans le système sanguin par les glandes surrénales, une partie cruciale du corps répondant à différentes sortes de facteurs de stress. Ainsi, une augmentation du niveau de cortisol peut indiquer une nette augmentation du stress, provenant par exemple d’un événement épeurant. La concentration de cortisol est donc, pour les chercheurs, un outil important qui pourrait définir en temps réel l’étendue du stress ressenti par le chien, et ce, par une simple prise de sang, ou plus récemment en prenant simplement un échantillon de salive – ce qui est grandement préférable étant donné que de tamponner la bouche d’un chien est beaucoup moins stressant pour lui qu’une piqûre.

    Les chercheurs savaient que s’ils trouvaient une connexion entre le niveau de stress de l’humain et celui de son chien, la prochaine question serait « Pourquoi une telle relation existe-t-elle? » Les propriétaires d’un chien ont répondu à plusieurs questionnaires lors d’une étude menée afin de fournir de l’information quant à la personnalité de leur chien, ses habitudes et le style de vie habituellement vécu par ce dernier. La plus grande découverte fut qu’en effet il y avait une corrélation entre le niveau de stress du chien et celui de son maître. (Par exemple, les chiens qui avaient un niveau relativement bas de stress tendaient à avoir des maîtres relativement non stressés.)

    Pour définir les raisons de cette corrélation, les scientifiques ont pris des mesures de la personnalité du chien, de celle de l’humain et de leur style de vie. Statistiquement, les analyses démontrent clairement que la personnalité du chien n’influence pas le stress de l’humain. Toutefois, la personnalité de l’humain semblait importante. Les chercheurs se sont basés sur ce qui est appelé en anglais « Big Five dimensions of personality » ou si vous préférez « les cinq grandes dimensions de la personnalité ». Il vous sera peut-être plus facile d’utiliser l’acronyme OCEAN pour définir les cinq grandes dimensions : ouverture, conscience, extraversion, amabilité et neuroticisme. Dans l’étude qui a été précisément menée ici, ce sont les dimensions de conscience et d’ouverture qui ont causé l’augmentation du stress, alors que le niveau de neuroticisme a causé une baisse de stress.

    L’ouverture est associée à l’imagination, à la volonté d’explorer de nouvelles choses et à l’attrait des nouvelles expériences. Les gens montrant un faible taux d’ouverture ont tendance à ne pas aimer le changement et se sentent souvent plus à l’aise dans un environnement familier à faire les choses habituelles. Comme les chiens apprécient généralement la routine et aiment prédire les situations, cela explique pourquoi ils sont plus stressés lorsque leur maître l’est à un niveau plus élevé qu’eux.

    Les gens à la conscience élevée sont très organisés et portent attention aux détails. Ils détestent les choses désordonnées et sont dérangés par les tâches inachevées ou faites tout croche. Les chiens ne s’en font pas pour ce genre de détails et peuvent être malpropres. De plus, ils procrastinent bien souvent et sont lents à compléter des tâches. De ce fait, si le chien a un maître qui a une dimension de conscience élevée, il pourrait de son côté développer un niveau de stress plus élevé.

    La grande surprise vient des gens au niveau élevé de neuroticisme qui avaient un chien avec un bas niveau de stress. Les individus avec un taux élevé de cette dimension sont susceptibles à la dépression et à la tristesse. On aurait tendance à croire que cela augmenterait le stress du chien, mais non. Bien au contraire, et cela s’expliquerait par le fait que les gens ayant un niveau élevé de neuroticisme seraient plus enclins à développer un très fort lien avec leur chien et qu’il l’utiliserait comme un support social et moral, ce qui aiderait à réduire grandement le stress de la bête et de son maître.

    En résumé, si votre chien semble stressé, anxieux ou nerveux, c’est peut-être que vous l’êtes vous-même!

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Consommations

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité