Mercredi, 7 Décembre 2022
• • •
    Publicité

    La N°1 du tennis féminin russe, Daria Kasatkina, vient de faire son coming-out

    Sacrée «meilleure joueuse de tennis russe», Daria Kasatkina, 12e au classement mondial, fait son coming out. Un fait encore rarissime dans un pays où l’homosexualité reste un «sujet interdit, parmi tant d’autres», explique la jeune femme.

    «Le plus important, c’est d’être bien avec soi-même»
    La joueuse de tennis russe de 25 ans, Daria Kasatkina, a fait son coming-out dans une interview sur Youtube, mise en ligne lundi 18 juillet dernier. Dans cet entretien, tourné en Espagne et diffusé sur la chaîne d’un Youtubeur, Vitia Kravtchenko, le N°1 du tennis féminin russe a confié : C’est difficile et cela ne sert à rien de rester longtemps au placard. Selon la sportive (12e mondiale), «tu auras des nœuds au cerveau tant que tu ne le diras pas (…)». «Le plus important, c’est d’être bien avec soi-même», a-t-elle poursuivi.

    Daria Kasatkina a aussi évoqué l’homophobie en Russie où jusqu’en 1993, l’homosexualité était qualifiée de crime, et de maladie mentale jusqu’en 1999. Les personnes LGBT russes sont souvent victimes d’hostilité, de violences voire de meurtres dans certains cas.

    Des députés russes contre les “relations sexuelles non traditionnelles
    En 2013, une loi a été votée contre la “propagande homosexuelle” et celle-ci continue d’interdire la diffusion de telles informations auprès des mineurs. 

    Un nouveau projet de loi, proposé lundi dernier par des députés russes, vise à interdire la diffusion d’informations sur les «relations sexuelles non traditionnelles» auprès de tout type de public.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité