Samedi, 26 novembre 2022
• • •
    Publicité

    Sylvain Laforest : d’escorte à Monsieur Sourire

    Toutes les histoires de vie sont bonnes à raconter. Certaines ont une couleur et une force qui nous touchent plus que d’autres. Et c’est dans cette catégorie que l’on peut classer Sourire. L’histoire de Sylvain Laforest par Laurent Huard. Pour beaucoup, Sylvain Laforest, c’est le visage et surtout le sourire dans une publicité pour des centres dentaires. On le reconnait dans la rue et certain.e.s l’appellent affectueusement Monsieur Sourire. À travers ce livre, on découvre la face cachée de l’homme au lumineux sourire, un parcours chaotique, mais qui l’a construit.


    Aujourd’hui comédien, Sylvain Laforest voulait partager sans pudeur et sans honte ses années de galère, non pas pour servir de modèle, mais d’exemple, pour aider celles et ceux qui ne croient pas que l’on peut sortir des ornières qui bornent notre chemin.
     
    « J’aime bien que l’on m’appelle Monsieur Sourire, car j’ai toujours souri. Depuis l’enfance, c’était mon sourire que l’on remarquait, et même dans les périodes les plus difficiles de ma vie, j’ai continué à sourire », explique-t-il au téléphone. Et les périodes difficiles, il en a connu plus d’une : abus sexuels dans son enfance, délinquance à son adolescence et découverte de la drogue, une voie toute tracée qui l’a mené à la prostitution. Petit dealer, danseur nu dans les bars du Village, Sylvain Laforest n’avait d’autre but dans la vie que de passer chaque journée à s’éclater, avoir du fun, comme il le dit lui-même. « En plus, je faisais beaucoup d’argent quand je faisais l’escorte, nous confie-t-il, je ne me préoccupais pas du lendemain, alors quand j’ai quitté ce milieu, c’était difficile de trouver un emploi et gagner autant qu’avant, d’autant que je n’avais aucune formation, j’ai quitté l’école après ma
    sixième année. »
     
    Sylvain Laforest est aujourd’hui reconnaissant aux hommes et aux femmes qui, sur son chemin, l’ont rattrapé chaque fois qu’il tombait. D’anciens clients qui l’ont aidé à rebondir et des femmes qu’il a aimées. Car Sylvain Laforest est hétéro. « Mais je garde une grande reconnaissance pour la communauté gaie, continue-t-il, j’y ai rencontré des hommes dont certains sont de grands amis aujourd’hui, que je vois souvent, je me dis souvent que j’ai trouvé là une vraie famille. Cet été encore, j’étais au kiosque de Fierté littéraire lors des journées communautaires dans le Village. »
     
    L’ultime déclencheur qui le pousse à se donner des objectifs et à les atteindre sera le décès de sa mère. « Elle était ma meilleure amie, ma confidente. En la perdant, je perdais tous mes repères, elle était comme une béquille pour moi. » Il s’ensuivra une période de forte dépression, d’autant qu’elle était son seul lien avec son passé difficile qu’il avait décidé de quitter pour, croyait-il, s’en sortir. Puis avec de courtes apparitions dans des films, la publicité pour les soins dentaires ou encore des petits rôles dans des téléséries comme dans Stat, Sylvain Laforest a renoué avec un désir qu’il avait dès son plus jeune âge, celui de devenir acteur. « Mais c’était un désir auquel je n’attachais pas plus d’importance, convaincu que d’où je venais, sans formation, et d’avoir vécu dans la marge, je ne pensais pas que ce serait possible », confie-t-il.
     
    La seconde partie du livre, toujours sous la plume de Laurent Huard, est plus une réflexion sur des règles de vie qui peuvent changer radicalement le parcours de chacun.e et apporter un peu plus de sérénité. En fait, comment passer par-dessus les obstacles qui jalonnent toute la vie et en tirer profit en gardant une attitude positive, un sourire par exemple. Plusieurs se reconnaitront dans l’itinéraire de Sylvain Laforest, à la recherche d’une adéquation entre soi-même et le monde dans lequel on évolue. En fait, chercher la meilleure place pour soi-même, sachant qu’elle sera bénéfique aussi pour les autres. Un petit livre à lire et à relire quand notre ciel s’assombrit et que l’on cherche un peu de lumière.


    INFOS | Sourire. L’histoire de Sylvain Laforest par Laurent Huard Éditions RICAMAR, 2022

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité