Mercredi, 24 avril 2024
• • •
    Publicité

    Six degrés, saison 3 : le passage vers l’âge adulte

    Troisième et ultime saison pour cette excellente série de Simon Boulerice qui nous fait partager le quotidien de Léon (Noah Parker) dont la vision, comme l’indique le titre, se limite à un seul œil et à seulement six degrés. Alors qu’il amorce son entrée en secondaire 5, les révélations et les questionnements se multiplient et sonnent la fin de certaines illusions, mais également la nécessité de faire des choix décisifs.

    Cette nouvelle saison de Six degrés débute au moment même où se terminait la précédente, soit l’entrée en bloc opératoire de Florence (Marine Johnson) pour une greffe de poumons. Malgré tout le bonheur que ressent Léon pour son ex-copine, l’intervention ne peut pas plus mal tomber puisqu’elle coïncide avec le lancement de son premier roman.

    Qu’à cela ne tienne puisqu’un simple commentaire, d’une Florence en plein délire postopératoire, l’amène à reporter l’événement. Une décision bienveillante qui semble presque anodine, mais est au contraire révélatrice d’un amour chimérique auquel il s’accroche futilement alors même que la nouvelle copine de Florence est au chevet de celle-ci. Le retour à la réalité se révélera donc plutôt difficile puisqu’il devra apprendre à lâcher prise et s’ouvrir à l‘inconnu.

    Mais cette remise à l’heure des pendules touche également tous ses proches. Sa sœur Bélinda (Evelyne Laferrière) est prise de crises de panique alors que son frère Ricardo (Anthony Therrien) rencontre un père biologique qui vient bouleverser l’image de petit truand qu’il s’en faisait. Et comment Humberto (Estéban Wurtele), le cadet de la famille, cheminera-t-il dans son identitaire toujours en construction?

    Même les fondations du couple Fournier-Espinoza (Alexandre Goyette et Francesca Bárcenas), les parents de la petite fratrie, vacillent alors même qu’un ex-conjoint vient exacerber des tensions irrésolues. Après sa chirurgie, Florence doit, de son côté, apprendre à vivre avec un corps bien portant qui lui semble dorénavant étranger. Finalement, l’irrésistible Doris Boulerice (Léanne Désilets) parviendra-t-elle à abandonner son obsession compulsive d’avoir toujours raison? Bref, c’est l’année de tous les changements qui coïncide, pour plusieurs, avec celui d’un passage à l’âge adulte.

    Encore une fois, la série se distingue par la réalisation soignée de Thomas Soto et jouit d’une galerie de personnages attachants, incarnés avec brio par des interprètes qui s’inscrivent avec force au cœur d’un scénario inventif, ponctué de dialogues percutants et de petits moments où l’émotion est à fleur de peau.

    Impossible de ne pas demeurer rivé à l’écran jusqu’à ce que défile la dernière des perles de ce petit bijou télévisuel que nous offre ainsi Simon Boulerice.

    Les 13 épisodes de la saison 3 de Six degrés sont diffusés sur tou.tv.

    Six degrés, saison 3 : Bande-annonce

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité