Samedi, 2 juillet 2022
• • •
    Publicité
    AccueilCultureLivresLa vie gaie à Québec

    La vie gaie à Québec

    Quiconque s’intéresse à l’histoire de l’homosexualité a sans doute remarqué l’extrême minceur du nombre d’ouvrages portant sur la province de Québec.

    Il y a, bien évidemment, De la clandestinité à l’affirmation : pour une histoire de la communauté gaie montréalaise, écrit par Ross Higgins, mais il demeure que très peu de livres ou même d’articles explorent le sujet, encore moins lorsqu’il est orienté à l’extérieur de la région montréalaise.

    On ne peut donc que saluer la publication de ce nouveau titre qui porte son regard sur l’histoire de la présence gaie et lesbienne dans la ville de Québec.

    Tout y passe, en partant de la période coloniale jusqu’aux années les plus récentes : anecdotes diverses, tavernes et bars, apparition du sida,  communauté lesbienne, restaurants, personnification féminine, saunas, campings, lieux d’hébergement et de drague et associations qui ont marqué la ville et sa communauté. On retrouve même une carte détaillant l’ensemble des commerces gais au fil des années.

    Il faut par ailleurs souligner que l’ouvrage est abondamment illustré à l’aide de reproductions d’articles de journaux et revues, publicités, cartes postales et photographies de toute sorte. Le tout a sans doute nécessité un nombre incalculable d’heures de recherche puisque les sources sont souvent assez rares.

    La difficulté d’étudier les groupes dits marginaux, lorsque l’on recule profondément dans le passé, tient d’ailleurs souvent à ce que les sources se limitent à des documents générés par le pouvoir judiciaire ou religieux. En dehors du regard réprobateur de l’État ou de l’Église, il est donc difficile de déterminer comment le « vrai monde » vivait sa vie au jour le jour.

    Rédigé dans un style accessible, la lecture s’en trouve donc facilité et ouverte à un public diversifié. On y retrouve bien quelques coquilles et certaines thématiques auraient sans doute mérité de plus amples développements, mais comme je le mentionnais plus tôt, les sources sont relativement rares et on ne peut donc que saluer l’importance du travail déjà accompli.  

    Un ouvrage qui vient, sans aucun doute, combler un vide documentaire profond.  

    La vie gaie à Québec / Michel-Émile Gendron. Québec : Éditions Lizon Ozé, 2015. 292p.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Livres

    Publicité