Jeudi, 28 octobre 2021
• • •
    Publicité

    Stevie, l’enfant d’Eminem, fait son coming out fluide au niveau du genre et bi

    Stevie, dont le père est le célèbre rappeur américain Eminem, a fait son coming out genderqueer et bi dans une vidéo postée sur son compte TikTok le 7 août dernier.

    Dans le post, qui commence par la phrase «  Regardez-moi devenir plus à l’aise avec moi-même  », Stevie enchaîne plusieurs photos d’elle avec le prénom et les pronoms qu’elle utilisait. Sur les derniers clichés, il est écrit « Stevie » et «  all pronouns  » (tous les pronoms, en français). En légende, elle écrit « je change et je grandis toujours », accompagnés des hashtags « genderfluid » et « bi ».

    En juin, Stevie avait publié une photo d’elle sur son compte Instagram avec en commentaire : « Appelez-moiStevie (they/she/he) ».

    Dans les commentaires des deux posts, les internautes ont partagé leur soutien suite au coming out de l’adolescente. Une personne lui a demandé comment elle en était venue à choisir son nom. Elle a répondu qu’elle «  a passé beaucoup de temps à essayer de choisir un nom, et le prénom avec lequel je me sentais à l’aise est Stevie ».

    Eminem l’a légalement adoptée en 2005 après s’être réconcilié avec son ex-femme Kim Scott, la mère de Stevie. Le rappeur américain a cependant par le passé tenu des propos perçus comme LGBTphobes.  

    En 2018, dans la chanson Fall sur son album Kamikaze, il s’adresse au rappeur Tyler The Creator et dit : « Tyler create nothing, I see why you called yourself a f’, bitch / It’s not just ’cause you lack attention / It’s ’cause you worship D12’s balls » (« Tyler n’a rien créé, je comprends pourquoi tu t’es traité de pédé, salope. Ce n’est pas juste parce que tu es en manque d’attention. C’est parce que tu vénères les couilles de D12 »).

    Et dans la chansonRap God qui apparaît sur The Marshall Mathers LP, certaines paroles sont particulièrement violentes : « break a motherfucker’s table over the back of a couple faggots and crack it in half  » (« casse une crisse de table sur le dos d’un couple de fifs, et casse-la en deux »), ou encore « Little gay-looking boy / So gay I can barely say it with a straight face-looking boy » (« Petit garçon à l’allure gai / Tellement gai que je peux à peine le dire avec un visage impassible »).

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité