Mercredi, 20 octobre 2021
• • •
    Publicité

    Test iPad Mini 6 et iPad 9

    Apple a profité de la keynote de septembre 2021 pour dévoiler deux nouveaux iPad. L’iPad Mini s’offre ainsi une jolie montée en gamme et s’inscrit dans la lignée des iPad Air 2020 et iPad Pro. Mais LA surprise est en réalité l’iPad (tout court). Cette neuvième génération de la tablette Apple évolue et se dote de composants plus performants empruntés à ses ainés mais conserve son tarif pour le moins abordable. C’est sans doute LE bon plan de cette fin d’année…


    iPad 9, toujours dans le coup
    Cette neuvième génération d’iPad est le digne descendant de l’iPad originel lancé il y a plus de 10 ans (2010). En témoigne ses larges bordures autour de l’écran, son bouton home et son port jack (!). Mais derrière ce look désormais un peu désuet, cet iPad 9 n’a plus grand chose en commun avec son aïeul.


    En témoigne son écran Retina de 10,2 pouces (2160×1620 pixels – 264 ppp) offrant une luminosité maximale de 500 nits et désormais compatible True Tone à l’instar des autres iPad de la gamme. Alors certes, son gamut est un peu moins étendu mais avec la totalité de l’espace sRGB couvert, c’est largement suffisant pour une majorité d’utilisateurs. Et surtout, bien supérieur à ce qu’un Chromebook ou un PC portable peut offrir dans cette gamme de prix (60% du sRGB dans le meilleur des cas).


    Autre caractéristique empruntée à ses homologues de la gamme supérieure, la caméra avant de 12 MP, désormais compatible avec angle de champ de 122° et « Center Stage » comme sur les iPad Pro. Derrière ce terme se cache une fonctionnalité de suivi du visage et de zoom automatique afin d’offrir une vision plus agréable lors des appels FaceTime et autres visio-conférences.


    Pratique pour ne pas se retrouver perdu au milieu d’un arrière-plan encombré et peu « professionnel ». Quant au capteur photo arrière, sa définition de 8 MP et la possibilité de filmer en 1080P à 30i/s max ne peut rivaliser avec les autres iPad. Mais est-ce important sur une tablette de 10 pouces ?


    Enfin, la dernière nouveauté de cet iPad 9 est à chercher du côté de son processeur. Il s’agit désormais de la puce Apple A13. Un SoC (6 Core) déjà aperçu sur les iPhone 11, offrant 20% de performances supplémentaires par rapport à l’iPad 8. Toujours bon à prendre, surtout si vous comptez jouer ou faire du montage vidéo avec votre iPad 9. Mais en réalité, pour les tâches plus simples, et les plus courantes sur une tablette, il est difficile d’en apprécier l’apport réel. Il faut reconnaitre que les iPad, même d’entrée de gamme, brillent par leur réactivité au quotidien.L’iPad 9 fut sans doute pour beaucoup l’annonce la moins « hype » du keynote California Streaming et pourtant, les mises à jour apportées permettent à la tablette entrée de gamme d’Apple de rester dans la course et de conserver une longueur d’avance sur la concurrence. D’autant que, bonne nouvelle, la capacité de stockage est doublée (64 Go) pour le même prix de base


    De quoi en faire LE bon plan de cette rentrée.
    Pour offrir à un(e) ado qui rentre au collège mais aussi pour les étudiant(e)s à la recherche d’une tablette pas cher pour prendre des notes manuscrites grâce au Pencil. Notes qui pourront être en prime automatiquement converties en textes, idéal pour y revenir et les compléter à tête reposée.


    Mais l’iPad 9 est aussi d’une manière générale un excellent choix pour qui cherche un second voire un troisième écran (portable) à se partager en famille. La qualité de son écran, sa réactivité au quotidien et la perspective de profiter de plusieurs années de mises à jour d’iOS n’ayant pas d’équivalent à l’heure actuelle. Sans oublier l’accès à tout l’écosystème Apple. Alors bien sûr, d’aucuns pourraient lui reprocher son port Lightning, moins polyvalent qu’un port USB-C, le traitement antireflet de son écran un peu moins efficace ou encore l’absence de WiFi 6 sans oublier son look désormais un peu vieillot et une recharge du stylet pas des plus pratiques (via Lightning).


    iPad Mini 6 qui tient dans la main
    Face à un marché où les téléphones intelligents n’ont eu de cesse de voir leur taille augmenter (6,7 pouces pour l’iPhone 13 Pro Max), l’avenir de l’iPad Mini semblait compromis avec la cinquième génération au catalogue depuis deux ans. C’est donc une mise à jour bienvenue pour une tablette dont le format est apprécié du grand-public depuis son lancement en 2012. Pour cette sixième génération d’iPad Mini, Apple ne se contente pas d’un renouveau technique. L’iPad Mini 2021 s’accompagne en effet d’un changement de look et devient plus « in » avec ses bordures amincies aux coins arrondis. Les connaisseurs auront reconnu le form factor des iPad Pro et iPad Air. Un nouveau design plus moderne donc qui, bonne nouvelle, permet à l’iPad Mini d’embarquer un écran de 8,3 pouces (2266x1488px – 326ppi) contre 7,9 pouces auparavant.


    Outre ce nouveau format, l’écran de l’iPad Mini 6e génération conserve son gamut P3, synonyme d’espace colorimétrique plus étendu (avec à la clé, une meilleure reproduction des verts et des rouges). La luminosité atteint 500 cd/m2. De quoi affronter les environnements lumineux bien aidé il est vrai par le traitement laminé de la dalle Liquid Retina, plus efficace pour absorber les reflets.


    Avec son design davantage borderless, le capteur Touch ID se retrouve désormais intégré au bouton de mise sous tension. Situé sur la tranche haute (quand l’iPad Mini est tenu à la verticale), ce dernier se fait ainsi plus discret mais demeure tout aussi efficace avec en prime un emplacement plus naturel à l’usage.


    Dernière nouveauté visible, le port Lightning cède sa place à un port USB-C 3.1  (Gen 1 – 5 Gbit/s). Une caractéristique là encore héritée des iPad Air et iPad Pro, synonyme d’ouverture avec bon nombre de périphériques.


    Disque dur externe, SSD, appareil photo ou même écran peuvent désormais se connecter à l’iPad et ainsi offrir de nouvelles perspectives tout en réduisant encore davantage la frontière qui le sépare d’un ordinateur. Outre ses changements esthétiques, l’autre nouveauté de l’iPad Mini 6 est invisible mais tout aussi importante. Exit la puce A13, place à la A15 Bionic, aussi présente dans les iPhone 13. Selon Apple, ce nouveau SoC voit ses performances augmenter de 40% pour la partie CPU (composée de 6 Core) et 80% pour la puce graphique (GPU doté de 5 Core). Des chiffres impressionnants sur le papier, qu’il est bien difficile de matérialiser en pratique, tant les précédents iPad sont déjà réactifs et rapides avec la plupart des tâches. Toujours au chapitre des performances, l’iPad Mini 6 supporte désormais le WiFi 6 et la 5G. De quoi offrir des débits plus rapides mais aussi (et surtout) une meilleure portée et stabilité du signal. Un plus au quotidien, bien plus appréciable qu’il n’y parait. Enfin, les modules photos gagnent en définition (12 MP). L’objectif arrière est désormais capable de filmer en 4K (jusqu’à 60 i/s) et s’accompagne d’un flash True Tone. Quant au module avant, il supporte la technologie Center Stage, introduite sur les iPad Pro.


    Son poids contenu en fait un parfait compagnon du quotidien, celui que l’on oublie au fond d’un sac et que l’on apprécie le soir venu bien calé dans son fauteuil ou sous sa couette. Mais c’est aussi et surtout la seule tablette Apple que l’on tient à une seule main. Un atout de taille pour la prise de note avec le Pencil ou pour les fans de lecture qui pour diverses raisons préfèrent une tablette à une liseuse Kobo (ou Kindle).


    Mais l’iPad Mini ne se résume pas à ces seules tâches. Sa nouvelle puce A15 et son port USB-C lui ouvrent bien d’autres possibilités : surfer sur le web, chiller devant sa série préférée, trier, retoucher ses photos, monter sa prochaine vidéo pour tenter de percer sur Youtube (ou TikTok), jouer via Apple Arcade (et xCloud pour les détenteurs d’un abonnement Xbox Live) ou plus simplement travailler. Quant au design, s’il est sans surprise, il n’en demeure pas moins efficace. D’aucuns apprécieront en prime la possibilité d’opter pour un coloris – rose, mauve, « lumière stellaire » – moins consensuel que le gris sidéral. De quoi faire de l’iPad Mini la meilleure tablette du moment ? Fort probable. En tout cas, le format complètera à la perfection un iPhone 13 (Pro) et un Macbook Air (Pro) 13.


    INFOS : www.apple.com

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Consommations

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité