Mercredi, 18 mai 2022
• • •
    Publicité
    AccueilCultureLivresCéline Dion : Diva

    Céline Dion : Diva

    Coïncidant avec la sortie du film Aline, les éditions City présentent une nouvelle biographie de la très populaire chanteuse. Un ouvrage qui s’amorce en 1634, le temps de quelques paragraphes, avec l’arrivée de la famille Guyon en Nouvelle-France pour se terminer en septembre 2020, en plein cœur de la pandémie.

    L’auteur, Antoine Lucciardi, offre ainsi aux lecteurs un panorama relativement complet de la carrière, mais également de la vie intime de Céline Dion au sein des 267 pages qui lui sont ici consacrées. Évidemment, impossible d’entrer dans le détail de l’ensemble des événements qui ont ponctué l’existence de la chanteuse, mais l’essentiel s’y retrouve agrémenté de nombreux détails et anecdotes. 

    Il ne faut cependant pas s’attendre à y retrouver des révélations choquantes ou surprenantes qui révéleraient des facettes demeurées jusqu’alors méconnues. Les premiers tâtonnements dans la chanson, le fameux envoi du démo à René Angélil, la présentation au public québécois puis français, les succès, l’Eurovision, les amours contrariées, la carrière américaine, les grands auteurs (Eddy Marnay, Luc Plamondon, Jean-Jacques Goldman), le mariage, la maternité, Las Vegas, Titanic, le décès de son époux et tutti quanti.

    L’ouvrage a clairement été écrit à l’intention du lectorat européen, et un public québécois le moindrement au courant de la culture et de l’histoire du Québec ne sera pas sans être surpris d’y retrouver quelques coquilles ou inexactitudes. Un certain « Gilles Leclerc » est ainsi présenté comme étant un des grands artistes du Québec (Félix Leclerc); le surnom de « pépite de la Gaspésie » lui est parfois donné alors que la ville de Charlemagne en est située à une distance de 800 km; mention de la chanson Oxygène que Plamondon aurait composée pour Céline Dion alors qu’elle fut interprétée par Diane Dufresne, en 1982.

    On ne peut également que lever les yeux au ciel devant certains fantasmes européens lorsque l’auteur évoque le désir de Céline de retrouver « les terres sauvages de sa contrée » alors qu’on parle ici de la construction de sa résidence de l’île Gagnon située littéralement à un coin de rue de Laval.

    Malgré ces éléments qui prêtent parfois à sourire, l’ouvrage constitue une bonne synthèse du parcours, des défis et des succès de la petite fille de Charlemagne.


    INFOS | Céline Dion : Diva / Antoine Lucciardi. Paris : City, 2021. 267p. (Biographie)

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Livres

    Le Grand Large du soir

    Publicité