Samedi, 26 novembre 2022
• • •
    Publicité

    Allergique? Vous pouvez garder votre chat!

    Être allergique ne signifie pas nécessairement que vous ne pouvez pas avoir un animal de compagnie ou que vous devez abandonner celui que vous avez déjà. Pour résoudre ce problème, apprenez-en davantage sur la réduction des ­allergies liées aux animaux domestiques et apportez quelques modifications mineures à votre environnement. Contrôler les ­allergies demande du travail, mais si vous voulez vraiment… VOUS POUVEZ LE FAIRE!

    Les réactions allergiques sont causées par des allergènes – des substances généralement invisibles à l’œil humain, telles que le pollen, la poussière, les spores de moisissures et les additifs alimentaires. Les personnes allergiques sont rarement allergiques à une seule chose. Les allergènes que votre animal porte sont ­associés à sa peau, ses follicules pileux et sa salive. Les phanères – une combinaison naturelle de ­cellules de la peau et de salive que l’animal perd ­constamment – ­représentent le plus souvent la cause des allergies aux animaux domestiques. C’est la ­protéine de ces squames qui provoque les réactions, ceux-ci restant dans l’environnement en se mêlant à la moquette, aux meubles et aux tentures.

    « Fel d 1 », l’allergène du chat, est la principale cause de ses réactions allergiques. Au cours du processus d’autonettoyage du chat, la ­protéine Fel d 1 de la salive se dépose sur le pelage. Elle est aussi produite par les glandes ­sébacées – les glandes cutanées qui sécrètent les huiles qui gardent la peau et les cheveux lisses et brillants. Les chats mâles non ­stérilisés produisent généralement plus d’allergènes que les femelles. Les protéines dans l’urine des chats vont également déclencher des réactions allergiques.

    Certains animaux semblent plus tolérables que d’autres parce qu’ils ont moins ­d’allergènes. Malheureusement, il n’y a pas d’animaux non ­allergiques. Il est également vrai que la ­longueur des poils ne modifie pas l’allergénicité de ­l’animal. Au sein d’une race donnée, voire d’une portée, vous pouvez trouver des animaux que vous tolérerez mieux que d’autres.

    Les allergies sont généralement cumulatives. Puisque la personne allergique s’avère sensible à plus d’une chose, c’est le niveau d’allergène total qui provoque une réaction. Le fait qu’une personne montre ou non des symptômes dépend du nombre d’allergènes présents dans l’environnement en même temps. Une personne allergique aux animaux peut ne montrer aucun symptôme perceptible lorsque l’exposition totale est inférieure à son seuil d’allergie. Le problème commence quand il y a suffisamment d’allergènes dans l’environnement pour dépasser ce niveau. L’objectif consiste à minimiser l’exposition aux allergènes dans l’air qui dépassent les seuils de tolérance et déclenchent des attaques.

    Nettoyer l’air
    Si votre animal vous fait éternuer, vous êtes probablement aussi allergique à la poussière, aux herbes, au pollen, à la fumée, aux plumes, aux polluants atmosphériques, au parfum ou même à certains aliments. Les suggestions suivantes vous aideront à réduire les allergènes dans votre environnement :

    • Lavez-vous les mains après avoir manipulé un animal. Ne touchez pas votre visage, surtout vos yeux et votre nez, avant que vos mains ne soient propres.
    • Brossez votre chat tous les jours pour éliminer les poils libres avant qu’ils ne puissent circuler dans la maison. Terminez la séance de toilettage en essuyant le chat avec une serviette humide. (Si possible, une personne non allergique devrait faire le toilettage.)
    • Rincez le chat au moins une fois par semaine avec de l’eau distillée ou essayez avec une lingette démaquillante. Il existe également sur le marché des sprays pour animaux de compagnie conçus pour réduire les squames et les pertes.
    • Investissez dans au moins un purificateur d’air de qualité doté d’un filtre HEPA (filtre à particules à haute efficacité). Les purificateurs HEPA peuvent être installés dans des systèmes de chauffage et de climatisation domestiques ou être alimentés par une prise de courant standard. (Le Bureau national des normes stipule que l’air filtré par une unité HEPA ne contient pas 99,97 % de toutes les particules contaminantes.) À tout le moins, placez un purificateur HEPA dans la chambre à coucher et éloignez les animaux domestiques! Les experts affirment que si vous respirez de l’air « pur » pendant 8 à 10 heures chaque nuit, vous pourrez probablement tolérer une exposition plus importante aux substances allergènes pendant la journée.
    • Assurez-vous que l’air entrant des fenêtres ou des systèmes de chauffage est filtré – climatisez-le par temps chaud et utilisez de la mousseline ou une étamine sur les bouches d’aération pendant les périodes les plus froides. Gardez les fenêtres non filtrées fermées.
    • Gardez tout aussi propre et sans poussière que possible. Époussetez régulièrement toutes les surfaces avec un chiffon humide. Passez l’aspirateur au lieu de balayer et n’oubliez pas de changer les sacs d’aspirateur fréquemment. Les sacs filtrants électrostatiques rendent l’aspirateur plus efficace pour capter les allergènes.
    • Gardez en tête que plus il y a de surfaces lavables dans votre maison, mieux c’est. Choisissez des meubles avec des surfaces en bois lisses et des lignes simples, des murs faciles à laver, des stores faciles à nettoyer et des sols en bois dur poli, en vinyle ou en carrelage.
    • Tous les textiles à la maison doivent être lavables à 100 % et exempts de finitions chimiques. Enveloppez les matelas, les sommiers à ressorts et les oreillers dans des housses anti-allergiques. Achetez des oreillers spéciaux non allergènes ou remplis de dacron ou de polyester.

    Les personnes allergiques sont souvent extrêmement sensibles aux odeurs. Évitez les parfums, les eaux de Cologne et les lotions après rasage, les produits de maquillage contenant des parfums, le bain moussant, les aérosols désodorisants, les laques pour cheveux et les liquides de nettoyage. Certains détergents à lessive parfumés et certains assouplissants sont particulièrement irritants.

    Et n’oubliez pas d’être attentif à la croissance des moisissures, qui se retrouvent généralement dans les endroits humides!!!

    En suivant ces conseils, vous réduirez, voire même annulerez, les éléments qui font que vous ne pouvez posséder de chat, ou même dans certains cas, de chien! Cela demandera une grande assiduité et de la constance, mais si c’est important pour vous, alors vous n’hésiterez pas et vous pourrez réaliser votre rêve de posséder un animal de compagnie.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Consommations

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité