Samedi, 26 novembre 2022
• • •
    Publicité

    Musique, danse et performances nombreuses pour ce Black & Blue 360

    Cette fois-ci, c’est la bonne ! Après deux années d’annulation, voici que l’événement majeur du Black & Blue revient en force le dimanche 9 octobre, de 22 h à 8 h, oui, toute la nuit, à la TOHU. Et vous pourrez vous déhancher sur des rythmes endiablés durant toutes ces heures-là. L’après-COVID n’aura jamais semblé être aussi sexy ! Organisé par la Fondation BBCM, ce Black & Blue 360o a été confié à Louis Guillemette, qui devient ainsi le directeur artistique de ce party pouvant accueillir plusieurs centaines de personnes. Et celui-ci réserve plusieurs surprises aux partygoers !

    Bien sûr, il y aura des danseurs sexy et des DJ — neuf pour être précis — et non les moindres, des grosses pointures montréalaises comme les Lady McCoy, Stéphan Grondin, Ian Key, Steve Aries (St-Denis), Alain Jackinsky, Stéfane Lippé, DJ Maus, Luc Raymond et Alain Vinet. Mais il faudra avoir les yeux tout le tour de la tête. Après tout, cela ne s’appelle pas 360o pour rien ! Pendant que vous danserez sur un rythme énergique, il y aura peut-être une performance sur l’une des estrades en arrière, sur le côté ou en avant… Il faudra donc garder l’œil ouvert pour ne rien manquer. Et pourquoi ? Parce que Louis Guillemette a ainsi créé un monde — des « house » (maisons) —, des segments faisant référence aux communautés de la diversité sexuelle et de genre avec des personnages hauts en couleur.

    Ian Key

    « Nous sommes à la TOHU, donc j’ai travaillé avec l’esprit du circulaire, le “360o”, l’environnement du cirque et je connais bien cette salle puisque je viens du milieu du cirque », explique Louis Guillemette. « En même temps, j’ai regardé ce qui s’est fait dans ces partys du Black & Blue des années 1990 et 2000. Et dans ces années 1990, il y a eu ce phénomène des « house » et, depuis quatre ou cinq ans, on voit qu’il y a un retour dans les clubs de New York, surtout en raison d’émissions comme Pose. Il y a aussi les nouvelles réalités dans les communautés 2SLGBTQ+, chez les jeunes surtout, des genrés, non genrés, trans, non binaires, drags, etc. J’ai donc conçu des scènes avec des spectacles d’artistes provenant de tous ces milieux-là, que j’ai appelées des “house“, avec au moins cinq artistes par “house“. Donc, il y aura de 30 à 40 artistes pour que cela puisse produire un impact durant la nuit ! »

    On aura ainsi la House of Club Kids/Queer, House of Circus (avec Célien Pinon), House of Drag Queens/Kings/Trans (avec Bobépine Beaucage entre autres), House of Dance (avec le chorégraphe Jessy Gauthier et des danseurs sexy), House of Twinks & Daddies et House of Burlesque/Boylesque (avec Tristan Ginger). Oui, ça fait beaucoup de monde ! « Chaque “house“ sera présentée et les performances auront leur propre musique ou seront intégrées à la musique du DJ qui jouera à ce moment-là. Donc, il y aura beaucoup de mouvements. J’ai essayé de boucler la boucle en présentant des numéros avec des artistes très diversifiés et talentueux de la jeune génération et des plus vieux, notamment avec la House of Twinks & Daddies […]. Ce sera très artistique d’une manière comme on ne l’a encore jamais vue au Black & Blue puisque c’est différent des années passées », dit Louis Guillemette qui est aussi danseur, chorégraphe et professeur à l’École nationale de cirque.


    Scène centrale et podiums circulaires ou estrade en demi-lune, salons en demi-cercles, un long catwalk, c’est entre autres ce que retrouveront les participant.e.s à ce party. « Nous sommes encore à mettre la main aux tout derniers préparatifs et peut-être qu’il y aura des choses qui vont se rajouter, comme des prestations dans le hall d’entrée par exemple, on verra bien […] », indique Louis Guillemette, qui est le responsable de la programmation de l’animation à la SDC du Village.

    Cela risque donc d’être un feu roulant de prestations, d’artistes, de jeux de lumière, etc. L’animation sera plus présente entre minuit et 7 h du matin, et ce, avec plus d’intensité à certains moments puisque les fameuses « house » vont se chevaucher aussi pour en mettre plein la vue.

    « Tout cela a été conçu avec un équilibre entre les différentes formes d’art et de performances. C’était un défi excitant lorsqu’on m’a confié la direction artistique de ce party parce que c’est une expérience nouvelle pour moi, qui est différente de ce que j’ai déjà fait précédemment dans le milieu des arts contemporains ou du cirque. Mais en danse contemporaine, j’ai déjà fait beaucoup de choses qui étaient, déjà à l’époque — et cela ne passait pas inaperçu, — [considérées] comme étant “queer“. Il s’agissait donc de réactualiser ce party et l’acheminer vers une nouvelle direction, une nouvelle orientation, surtout après deux années de pandémie […] », de conclure Louis Guillemette.

    INFOS | www.bbcm.org
    ou la page facebook.com/FondationBBCM
    ou par courriel : [email protected]

    LIRE AUSSI : Sylvie DesGroseilliers en prestation spéciale au Black & Blue
    LIRE AUSSI : Black & Blue et le Carnaval des couleurs, la Fondation BBCM se renouvèle vraiment en 2022

    Abonnez-vous à notre INFOLETTRE!

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité