Dimanche, 16 juin 2024
• • •
    Publicité

    CDR4 Épisode 4 : Grande colère… ou colère d’une grande?

    Tout au long de la nouvelle saison de Canada’s Drag Race, Fugues vous présente un «con-dansé» (parce que c’est toujours plus le fun en dansant) du dernier épisode. Cette semaine, deux tempêtes se sont abattues sur nous : la trentaine de centimètres de neige tombés du ciel qui nous rappellent qu’on est toujours à une plaque de glace près de frencher avec le sol et… Melinda, dont les émotions ont déferlé sur le groupe. Voici ce qui nous a frappés dans l’épisode 4 de l’actuelle saison de Canada’s Drag Race.

    Cette chronique sur les épisodes de la Saison 4 de Canada’s Drag Race est rendu possible grâce au soutien de NOUS.

    nous-made-825x550_2

    Semaine 4 de la 4e saison de Canada’s Drag Race (CDR4)

    Alerte aux divulgacheurs (oui, oui, ça veut dire… spoiler alert)

    Peut être une image de 4 personnes

    Brooke Lynn Hytes entourée des juges réguliers (Traci Melchor et Brad Goreski) et du juge invité (Christian Allaire) du magazine Vogue.

    Photoshoot… ou photobomb

    La semaine a pourtant commencé tout en douceur avec un Mini Challenge aussi facile qu’un célibataire un peu chaudaille après le last call. Les queens devaient enfiler une des perruques aux couleurs électriques proposées afin de faire leurs belles pendant une séance photo. Nos pitounes s’en sont bien tirées, et ce, même quand elles se sont fait tirer en plein visage par le canon à confettis, visiblement là pour les faire sursauter. Kaboom!

    On a cependant douté de la qualité de la coloration de la perruque de Kiki, dont la couleur n’a pas tenu très longtemps. Oh! On nous informe plutôt que c’est la perruque en tant que telle qui n’a pas tenu quand Kiki a décidé de faire un flamboyant hair flip (ci-dessus, au centre)… ou devrait-on dire hair flop

    C’est finalement Nearah qui nous a offert la meilleure photo (ci-dessous, à gauche). Hit me with your best shot, comme dirait l’autre. Elle était bien heureuse de son prix, qui comprend une caisse de fixatifs Göt2B (vous savez, ces « cacannes » jaunes qu’on a vues dans TOUS les épisodes de TOUTES les saisons de TOUTES les franchises). L’or jaune des drags!

    Des restants (de garde-robe) qui goûtent le frais! 
    Pour le Maxi Challenge, Brad a invité les queens à sa vente-débarras afin qu’elles fassent du neuf hyperglam avec du vieux. Et il y en avait, de la guenille! Par contre, aucune lampe rétro qui aurait pu « fitter » dans notre salon. Une déception que n’ont pas ressentie nos girls, trop occupées à se lancer tête première dans les tringles pour ramasser le plus de morceaux possible. Pas mêlant, on a eu des flashbacks de notre dernière virée chez Simons à 20 h 45 quand on s’était donné l’objectif de faire notre magasinage pour l’année au complet en 15 minutes.

    Rapidement, les vraies couturières se sont gonflées de confiance. Luna nous a parlé de sa formation en design, tout comme Melinda. Par contre, ça n’a empêché cette dernière d’invoquer le dieu de la mode (sûrement Allah-du-Style ou quelque chose du genre) pour lui demander des conseils à haute voix, assise en Indien. Transcendantal!

    Aimee était toute contente de nous parler de ses cours de couture, et on applaudissait ses efforts, jusqu’à ce qu’on s’aperçoive qu’elle avait jeté son dévolu non pas sur des paillettes, sur du lustré ou sur un pattern intrigant, mais bien sur des serviettes de bain. A-t-elle déjà été femme de chambre dans un tout-inclus au Mexique et façonné d’élégants oiseaux exotiques avec des serviettes blanches? Tous les espoirs sont permis! 

    Et la reine du recyclage est…           
    … nommée plus loin dans l’article! Parmi celles qui ont remâché avec goût les restants de Brad (on vous jure qu’il n’y a pas de connotation sexuelle ici), notons Kitten, avec son ensemble coussiné rose, Denim, avec sa création au crochet qui rendra jalouses nos grands-mères, et Aurora, qui a joué avec des teintes de bleu vraiment dans sa palette. Ce qui nous ramène à Aimee, à qui on aurait donné un petit coup de palette pour la punir de son costume « bain » décevant. Loin d’être une surprise, Kiki a remporté ce challenge avec sa robe rouge désir à paillettes parfaitement moulée et structurée au niveau des épaules.    

    Peut être une image de texte : « WELL, I'LL BE DAMMED. »

    L’ouragan de force M
    Après avoir reçu de mauvaises critiques pour le veston qu’elle a peu transformé, Melinda a atterri dans le bottom, avec Aimee et Nearah. « Je ne veux pas être sauvée », a-t-elle lancé à Kiki, possédant le pouvoir du Golden Beaver. Son discours déconfit a vite tourné à la colère, écorchant les juges pour leur soi-disant manque de clairvoyance et échappant plusieurs gros mots pas fins : « Je me sens comme un fu***** punching bagFu** all 4 of you! » Elle a finalement quitté la Werkroom pour revenir ensuite. Collez vos faux cils à la Crazy Glue, elle en déplace, de l’air!

    Dans un élan de compassion, Kiki a tout de même décidé de sauver l’ouragan destructeur. On lui accorde : Melinda reste une des plus drôles cette saison, et on la veut pour Snatch Games! Aimee et Nearah se sont donc livrées à un lipsync for your life avec tout leur feu intérieur. Un feu dont la puissance a permis aux deux de s’en sauver!       


    INFOS: Cette quatrième saison de Canada’s Drag Race est diffusée sur Crave, ainsi que sur l’application WOW Presents Plus. Chaque nouvel épisode est disponible dès le jeudi soir 21h.

    Vous pouvez également visionner chaque émission en groupe devant public au bar Cocktail, rue Sainte-Catherine à Montréal, les jeudis soirs. Animation dès 20h30. Arrivez tôt.


    SUIVEZ NOUS 

    • Instagram: https://www.instagram.com/celebronsnous/ 
    • TikTok: https://www.tiktok.com/@made_nous 
    • Facebook: https://www.facebook.com/made.nous   
    • Né d’une collaboration entre certains piliers du secteur du divertissement, tels que le Fonds des médias du Canada (FMC) et Téléfilm Canada et d’une trentaine d’autres partenaires de l’industrie dont Cineplex, Radio-Canada, l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision et plusieurs autres, NOUS (MADE en anglais) célèbre le potentiel canadien dans le domaine du cinéma, de la télévision, des jeux vidéo et du divertissement numérique, et ce, tant ici qu’ailleurs.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité