Lundi, 18 octobre 2021
• • •
    Publicité

    Le don du sang s’ouvre davantage aux hommes gais en Grande Bretagne

    Davantage d’hommes homosexuels et bisexuels sont autorisés à donner leur sang au Royaume-Uni avec l’entrée en vigueur de nouvelles règles qualifiées lundi par le ministre de la Santé de «fantastique pas en avant». 

    En vertu de ces nouvelles dispositions, il ne sera plus demandé aux hommes qui souhaitent donner leur sang en Angleterre, Écosse et au Pays de Galles s’ils ont eu des relations sexuelles avec un autre homme mais il sera demandé à toute personne qui se présente pour donner son sang si elle a eu des comportements sexuels récents pouvant augmenter son risque d’infection sexuelle.

    Toute personne ayant eu le même partenaire sexuel au cours des trois derniers mois pourra faire un don, ce qui signifie que davantage d’hommes gays et bisexuels pourront donner leur sang, plaquettes et plasma, a indiqué le NHS Blood and Transplant. Cette autorité sanitaire chargée de collecter le sang a salué dans un communiqué une «étape historique pour rendre le don de sang plus inclusif tout en s’assurant que le sang reste tout aussi sûr».

    Le ministre de la Santé, Matt Hancok, s’est dit «ravi qu’à partir d’aujourd’hui, plus d’hommes gais et bisexuels seront autorisés à donner leur sang, leurs plaquettes et leur plasma». «C’est un pas en avant fantastique pour rendre le don de sang plus facile, plus juste, plus inclusif», a-t-il déclaré sur Twitter lundi.

    Ce changement de règles a été salué par plusieurs associations de défense des droits des personnes LGBT. Robbie de Santos, directeur des communications et des affaires externes de l’association Stonewall, s’est félicité d’un «changement historique».

    Toutefois le Terrence Higgins Trust estime que le gouvernement a maintenu une «restriction discriminatoire» en Angleterre qui affectera la capacité des personnes noires à donner leur sang. En cause: un délai de trois mois pour toute personne ayant eu un partenaire qui a été «sexuellement actif dans des régions du monde où le VIH/sida est très répandu» avec une référence à «la plupart des pays d’Afrique», pointe du doigt l’association.

    Cela «constitue un obstacle important au don du sang pour les donneurs noirs», a noté le directeur général du Terrence Higgins Trust, Ian Green, soulignant que cette restriction a été supprimée en Écosse et au Pays de Galles, où la population noire est encouragée à donner du plasma et du sang en raison de pénuries.

    À quand un tel changement au Canada? Rappelons que depuis l’été 2019 les hommes homosexuels peuvent donner du sang après trois mois d’abstinence plutôt qu’un an. C’est le plus récent jalon franchi, au Canada, depuis 1986, quand le scandale du sang contaminé a mené le Canada à interdire aux hommes homosexuels actifs sexuellement de faire un don de sang.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité