AccueilCultureLivresLes mortelles chroniques de Jim Wright

Les mortelles chroniques de Jim Wright

Jim Wright se réveille, à moitié nu et légèrement groggy, attaché à un radiateur dans une chambre d’hôtel qui lui est totalement inconnue. Plusieurs questions lui viennent immédiatement à l’esprit : qui l’a assommé, pour quels motifs et, plus inquiétant encore, quelle est l’identité du cadavre gisant dans la baignoire attenante ? C’est sur cette prémisse intrigante que le romancier Xavier Pouchon nous fait pénétrer dans la scène interlope de la ville de Nice. Journaliste de son état, Jim Wright mène une existence des plus tranquille. Il se contente de rédiger la très populaire chronique du journal local portant sur la faune nocturne queer et d’en révéler de petits secrets : rien qui semble justifier une telle agression !

Une seule explication s’impose : sans le vouloir, il a dû tomber sur une information compromettante, mais laquelle ? Après avoir fui la scène du crime, il demande l’assistance de son rédacteur en chef, John Ashton, qui s’empresse de voler à son secours. Une tension bien palpable règne entre les deux hommes : Jim se refuse cependant à nourrir la moindre illusion à l’endroit d’un hétéro, marié et heureux en ménage. John est pourtant loin d’être insensible aux charmes de son collègue et souhaite même, avec l’accord de son épouse, pimenter une vie sexuelle qui lui semble au point mort. Malgré une menace qui pèse toujours, Jim n’en poursuit pas moins son enquête alors que se multiplie l’assassinat de témoins potentiels.

Quel secret peut bien justifier une telle hécatombe et quelle sinistre cabale semble couver au sein de la bonne société niçoise ? Par ailleurs, le journaliste peut-il réellement se fier à John qui, bien que lui ayant porté secours, semble pourtant cacher une part d’ombre ? De son côté, le rédacteur en chef peut-il vraiment oublier la saveur du fruit défendu qu’il a enfin pu goûter ? Xavier Pouchon nous entraîne dans un univers glauque où les jeux de miroirs se multiplient et où la vérité paraît toujours à la fois insaisissable et à portée de main. Les personnages sont accrocheurs et le récit maintient un rythme haletant quoiqu’un peu trop précipité dans son dernier tiers. Son héros pique assurément la curiosité et on ne peut que souhaiter une suite aux enquêtes du valeureux journaliste. L’auteur souligne d’ailleurs qu’il travaille à un nouveau roman se déroulant à Montréal. Mettra-t-il également en scène Jim Wright ? Mystère !

INFOS | Les mortelles chroniques de Jim Wright / Xavier Pouchon. Paris : Le Lys bleu, 2023, 132 p.

Du même auteur

SUR LE MÊME SUJET

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité
Publicité