Jeudi, 28 octobre 2021
• • •
    Publicité
    AccueilCultureLivresCat Sebastian : Romance sous la Régence anglaise

    Cat Sebastian : Romance sous la Régence anglaise


    La Chronique des Brigderton, diffusée sur Netflix, a remis au goût du jour le thème des amours au temps de la Régence anglaise, une période assez brève qui s’est étalée de 1811 à 1820. La série, d’excellentes factures, se situe dans un univers parallèle où une grande diversité ethnoculturelle règne dans l’aristocratie.

    Là où Netflix a cependant péché, c’est en ponctuant la série d’éléments accroche-queer (queerbating) alors que, finalement, rien ne s’y prêtait vraiment. Bref, une grande déception qui se corrigera peut-être dans la saison 2.


    Les amateurs de romances se déroulant sous la même période peuvent cependant se consoler puisqu’une production littéraire à thématique LGBT pullule depuis quelques années avec cependant une qualité assez variable. On peut cependant noter une exception de taille, Cat Sebastian, dont l’un des titres est par ailleurs disponible en français. Contrairement aux Chroniques de Bridgerton, les romans se déroulent dans notre réalité : les amours masculines ou féminines de même que les unions mixtes n’y sont donc pas jugées d’un bon œil et sont même passibles d’emprisonnement.

    It takes two two tumble / Cat Sebastian


    Deux séries étalées sur sept romans, Sedgwick et Turner, explorent cet univers avec un accent prononcé sur les amours entre hommes, à l’exception d’un court récit, A little light mischief, orienté vers deux femmes. Une autre série, Regency Impostors porte plutôt son regard sur la notion de mystification via le travestisme ou l’usurpation d’identité dans un contexte hétéro. La découverte ou l’acceptation progressive de l’homosexualité est généralement au cœur du récit. Les personnages n’évoluent par ailleurs pas dans une réalité rose bonbon : certains sont fortunés alors que d’autres sont issus de milieux modestes ou parfois même très pauvres.
    Violence familiale et sexuelle ponctuent également la trame de fonds de certains récits. Dans A gentleman never keeps score, un nouveau riche du nom d’Hartley Sedgwick, tombe sous le charme de Sam, un tenancier d’origine africaine.

    On pourrait croire que le concept de « mésalliance » sera orienté vers le fait de pour un homme blanc de fréquenter un homme à la peau noire, mais l’auteure brouille ici les cartes puisque ce sont les rumeurs de sodomie associées à Hartley qui rendent toute association avec celui-ci sujet à l’opprobre.

    A gentleman never keeps score / Cat Sebastian


    Dans It takes two to tumble, une variation de la Mélodie du bonheur est proposée. Après le décès de son épouse, le capitaine Phillip Dacre revient auprès de ses trois jeunes enfants, mais son attitude rigide rencontre tout sauf le succès escompté. Les enfants turbulents ont fait fuir les précédents précepteurs jusqu’à ce qu’à l’arrivée de Ben Sedgwick, le jeune et séduisant vicaire du village, et ses méthodes pour le moins inhabituelles, qui agitera le cœur du capitaine.

    Le premier titre de la série sur les Turner, The soldier’s scoundrel, a été magnifiquement traduit en français sous le titre Le soldat et l’aventurier. On y suit les aventures d’Oliver Rivington, un homme fortuné qui découvre que sa sœur a versé une forte somme d’argent à un certain Jack Turner. Subodorant une malversation, il confronte celui-ci et découvre que Jack se fait rémunérer pour régler des problèmes dits insolubles à l’aide de subterfuges criminels. En l’espèce, la sœur d’Oliver est victime d’actes de violence conjugale et la situation sociale de l’époque la laisse complètement démunie.

    Oliver se voit ainsi contraint de prêter assistance à un homme de basse extraction pour lequel il n’éprouve tout d’abord que du mépris, puis une attirance qu’il ne peut s’expliquer. Les romans de Cat Sebastian se distinguent par un vocabulaire extrêmement soigné qui se marie parfaitement à l’atmosphère romantique. Elle évite par ailleurs les clichés trop souvent empruntés par les écrivaines de littérature gaie, à savoir le couple hétéronormatif formé d’un homme de grande taille et son conjoint de plus petite et où le premier joue un rôle actif et le second, passif. Pour les amateurs de romance, de chapeaux haut-de-forme, de bottes hautes et de redingotes.


    INFOS | Le soldat et l’aventurier / Cat Sebastian. Milady, 2017. 384p.
    A gentleman never keeps score / Cat Sebastian. Avon Impulse, 2018. 323p.
    It takes two to tumble / Cat Sebastian. Avon Impulse, 2017. 309p.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Livres

    Blue Boy

    Noureev l’insoumis

    Publicité